LE CID DE CORNEILLE

P1800002.JPGC’est un livre que ma fille étudia en 4ème, Le cid de Corneille, je ne l’avais jamais lu, et tout est en Alexandrin. J’ai une très vieille version écrite en français ancien, peut être que les nouvelles éditions sont mieux expliquées.

 

LE CID

PERSONNAGES

Don Fernando, premier roi de Castille (Ferdinand Ier, roi de Castille mourut en 1075, il eut une fille doña Urraca).
Doña Urraque, fille du roi de Castille.
Don Diègue, père de don Rodrigue.
Don Gomez, comte de Gormas, père de Chimène
Don Rodrigue, amant (qui aime et est aimé) de Chimène
Don Sanche, amoureux (qui aime sans être aimé ) de Chimène
Don Arias et Don Alonse, gentilshommes castillans.
Chimène, fille de don Gomez
Léonore, gouvernante de Doña Urraque
Elvire gouvernante de Chimène
Un page de l’Infante.

La scène se  passe à Séville.

ACTE PREMIER

SCÈNE I

Chimène et Elvire sa gouvernante.

Chimène demande à Elvire ce qu’a dit son père à propos de l’homme qu’elle aime Don Rodrigue et de l’homme qui l’aime et qu’elle n’aime pas Don Sanche. La gouvernante lui dit que Don Gomez apprécie les deux garçons qui sont de bonne famille, il a cependant une préférence pour Don Rodrigue qui est issus d’une famille de guerrier.
Chimène est ravi mais elle a peur que quelque chose vienne renverser cette situation.

 

SCÈNE II

L’infante (Doña Urraque), Léonor, Page

L’infante demande au page de prévenir Chimène qu’elle aura du retard.
Ensuite elle avoue à Léonor qu’elle a présenté Don Rodrigue à Chimène pour qu’ils deviennent amoureux et se marie car elle est amoureuse de Don Rodrigue, mais qu’elle ne peut se marier avec lui, car elle est fille de roi et ne peut se marier qu’avec un prince (ou roi). Elle est malheureuse mais pense que le mariage de Chimène et Rodrigue, l’aidera à oublier son amour pour lui.

 

SCÈNE III

Le comte (père de Chimène), Don Diègue (père de Rodrigue)

Le comte et Don Diègue se disputent un titre qu’a reçu récemment Don Diègue du Roi. Le comte lui reproche de lui avoir volé ce titre qu’il pense mériter plus que lui. Don Diègue pense qu’il lui revient de droit, car il lui a tout appris et fut par le passé à sa place, il s’est élevé et aujourd’hui a reçu son titre.

Don Diègue lui dit d’oublier tout ça et de réunir sa fille et son fils pour faire une alliance entre leur deux maisons. Le comte lui demande alors d’instruire son fils et de l’élever au rang de capitaine. Don Diègue lui dit qu’il lui apprendra sa vie, les exploits qu’il conquit, les attaques qu’il fit et les victoires qu’il eut. Le comte lui reproche que ses exploits sont passés, mais que  pourrait lui apprendre à son fils le métier de capitaine.

Le ton monte et Don Diègue lui dit qu’il ne méritait pas de recevoir le titre, cela fâcha le comte qui le traita de vieillard et lui mis un soufflet (gifle), Don Diègue sorti son épée, mais n’eut pas le temps de se venger, le comte parti en lui disant de faire ce qu’il veut avec son fils.

 

SCÈNE IV

Don Diègue

(C’est dans cette scène que se trouve la fameuse réplique:
O râge! ô désespoir! ô vieillesse ennemie!
N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie?)

Don Diègue honteux de cet affront, se demande s’il doit se venger ou mourir dans la honte, lui qui par le passé vivait dans la gloire, se retrouve vieux et a du mal à s’y faire.
Il souhaite passer son épée à son fils, plus jeune qui le vengerait.

 

SCÈNE V

Don Diègue, Don Rodrigue

Don Diègue demande à Don Rodrigue de le venger du Comte, le père de chimène, celle qu’il aime. Il n’a plus la jeunesse pour pouvoir se venger lui, c’est donc à son fils qu’il demande de le faire. Il devra tuer le comte, ou mourir lui.

SCÈNE VI

Don Rodrigue

Don Rodrigue se lamente, il doit tuer le père de la femme qu’il aime. Son père le rend malheureux de par cette demande, et le père de chimène le rend triste de cet affront, il perdra chimène s’il venge son père.
Il se demande s’il doit laisser cet affront impuni ou s’il doit punir le comte. Il pense à sa propre mort comme seule solution, comme cela il ne déçoit pas son père en ayant essayé de le venger, et garde l’amour de chimène en ne tuant pas son père.

Mais il réfléchit, il doit tout à son père plus qu’à Chimène, il doit venger son père, il mourra au combat ou de tristesse d’avoir tuer le père de la femme qu’il aime.

 

ACTE DEUXIÈME 

 

SCÈNE I

Don Arias, Le Comte

Le comte avoue avoir agit  avec impulsivité, il reconnait ses torts, mais reconnait qu’il est trop tard, ce qui est fait est fait. Don Arias lui dit que le roi souhaite le voir pour cet affront. Pour le comte, le roi peut disposer de sa vie. Arias le rassure, le roi l’apprécie beaucoup, s’il va le voir, ça le calmera, car c’est ce que le roi souhaite. Le comte s’y refuse, et souhaite que le roi arrête les poursuites car il l’estime. Arias lui rappelle que  servir le roi est un devoir, que peut importe ces victoires passées, le roi n’est pas redevable. Le comte ne l’entend pas de cette oreille, sans lui, le roi perds sa couronne car il est trop important pour lui.

Don Arias lui demande que dire au roi, le comte répond qu’il refuse de reconnaitre ses torts. Don Arias lui explique que le roi se mettra en colère, le comte n’a pas peur et s’il meurt, Don Diègue sera vengé.

Seul, le comte se dit qu’il peut vivre sans bonheur, mais non sans honneur.

 

SCÈNE II

Le comte, Don Rodrigue sont en train de marcher

Don Rodrigue demande au comte s’il connait Don Diègue et s’il sait qu’il est son fils, le comte répond par l’affirmative, et il lui dit qu’il est très jeune pour s’attaquer à lui qui a tant de victoire derrière lui. Le comte lui dit qu’il avait de grand projet pour lui, qu’il lui donnait la main de sa fille et lui demande s’il est fatigué de vivre et Don Rodrigue lui demande s’il a peur de mourir.

Le comte fini par lui dire de faire son devoir, qu’il survivra un moment à l’honneur de son père.

 

SCÈNE III

L’infante, Chimène, Léonor

L’infante rassure Chimène et lui dit que cette histoire va vite se régler, que l’amour qu’elle a pour Rodrigue, unira leur père et que le roi déjà tente de les raccommoder. Chimène ne croit pas que cette affaire se règle si facilement, elle connait le caractère des deux hommes, elle a peur de perdre Rodrigue ou de perdre son père. Elle sait que même si l’histoire se règle, la haine peut rester dans leur coeur et grandir des années.
L’infante lui propose alors d’emprisonner Don Rodrigue le temps de régler tout cela, Chimène accepte.

 

SCÈNE IV

L’infante, Chimène, Léonor et le page

L’infante demande au page de faire venir Don Rodrigue, mais le page l’avertit qu’il est parti avec le comte et qu’ils sont seuls, ils semblaient se quereller. Chimène part précipitamment (non sans s’excuser auprès de son amie)  car elle pense qu’ils en sont aux mains.

 

SCÈNE V

L’infante, Léonor

L’infante se confit à Léonor sur l’amour qu’elle a encore pour Don Rodrigue. Elle est triste pour son amie Chimène et cette séparation. Cette affaire fait renaitre ses sentiments pour lui et elle se met à espérer qu’il vainc le comte et gagne les honneurs, elle n’aurait alors plus honte de l’aimer et ils pourraient s’unir et lui régner sur Grenade et fera trembler les maures (écrit mores dans la pièce).

Léonor lui dit qu’il est indigne d’elle, qu’ils ne se battront peut être pas et même si c’est le cas, ce n’est pas sur qu’il s’en sorte, qu’elle fonde de faux espoirs.

L’infante lui dit qu’elle est amoureuse et que cet amour lui cause des ennuis, elle lui demande de ne pas la quitter dans le trouble où elle se trouve.

 

SCÈNE VI

Don Fernand (le roi), Don Arias, Don Sanche (amoureux de Chimène).

Don Arias prévient le roi que le Comte ne souhaite pas venir, Don Fernand est outré de ce comportement, il a offensé Don Diègue et refuse de lui obéir, il souhaitait régler ce soucis sans violence, mais il doit montrer son pouvoir.

Don Sanche lui demande d’attendre que le Comte se calme, l’histoire venant de se passer, il est encore énervé de cela, si le Roi attend, le Comte s’excusera.

Le roi l’avertit que s’il prend parti pour le comte, il sera lui aussi considéré comme un criminel. Don Sanche ne veut blesser le roi, mais lui dit que ce qui a empêcher le Comte de venir, c’est que ses grandes actions l’ont monté en estime, et le fait de s’abaisser à venir le voir pour s’excuser, c’est pour lui une honte.

Le roi lui dit qu’il parle en soldat mais qu’il doit agir en roi, que le Comte n’a pas approuvé son choix de titre de gouverneur (en la personne de Don Diègue), que c’est un affront en sa personne et donc un attentat à sa personne.
Mais il souhaite changer de sujet, 10 vaisseaux de maures, arborés de drapeaux, arrivent sur la bouche fleuve (Guadalquivir) et qu’il faut se tenir prêt.

Don Arias le rassure, ses ennemis ont tellement été vaincus qu’ils ne se hasarderont pas à l’attaquer. Le roi lui raconte qu’il a pris le trône de Castille depuis dix ans, pour les voir arriver et renverser toutes les attaques qu’ils essaieront de mener. Il lui explique aussi que trop de confiance attire le danger et ordonne de doubler les garde aux murs et sur le port.

 

SCÈNE VII

Don Fernand, Don Sanche, Don Alonse

Don Alonse vient prévenir le roi de la mort du comte et du fait que Chimène vient demander justice. Don Fernand, bien que triste de cette perte car le Comte était un très bon capitaine, qui mena de grande bataille et son royaume sans lui en est affaibli, il n’a que ce qu’il méritait son orgueil l’a mené à sa perte.

 

SCÈNE VIII

Don Fernand, Don Diègue, Chimène, Don Sanche, Don Arias, Don Alonse

Chimène demande justice à Don Fernand pour la mort de son père, elle l’a vu mourir et s’écouler son sang, un roi doit punir le meurtrier.

Don Diègue demande au roi de le punir lui à la place de son fils car c’est lui qui a poussé le fils à tuer le Comte, mais Chimène souhaite que se soit le meurtier qui meurt.

Le roi décide donc que Don Diègue soit prisonnier dans sa cour et demande à Don Sanche de ramener Chimène chez elle. Il demande ensuite à Chimène de se reposer et se calmer. Elle n’en a pas envie.

 

ACTE TROISIÈME

SCÈNE I

Don Rodrigue, Elvire (la gouvernante de Chimène)

Don Rodrigue se rend chez Chimène pour qu’elle le punisse d’avoir tué son père, mais Elvire lui conseille de partir. Chimène Arrive, Elvire demande à Rodrigue de se cacher pour qu’elle ne le voit pas.

 

SCÈNE II

Don Sanche, Chimène, Elvire

Don Sanche propose à Chimène de venger la mort de son père, elle ne le souhaite pas, car le roi a promis justice. Don Sanche insiste, la justice est souvent longue à venir. Chimène accepte alors qu’il l’a venge, si la justice était trop longue à intervenir.

SCÈNE III

Chimène, Elvire

Chimène avoue à Elvire qu’elle est amoureuse de Don Rodrigue malgré qu’il ait tué son père, mais que l’honneur l’oblige à venger son père et donc tuer Rodrigue, mais comme elle ne survivrait pas à sa mort, elle mourrait après lui.

 

SCÈNE IV

Don Rodrigue, Chimène, Elvire

Don Rodrigue demande à Chimène de lui ôter la vie avec l’épée qui est encore souillée du sang de son père. Chimène lui dit qu’elle ne souhaite pas lui ôter, qu’elle vengerait son père en le faisant tuer mais qu’elle ne le tuerait, elle lui promet de ne pas vivre longtemps après sa mort. Elle lui demande aussi de partir discrètement pour que personne ne sache qu’il est venu la voir, sinon les gens penseront qu’ils avaient complotés.

 

SCÈNE V

Don Diègue

Don Diègue cherche partout en ville, où peut se trouver son fils, il aimerait l’embrasser pour avoir sauver son honneur, mais est triste de la mort du Comte. Il a peur que les amis de celui ci viennent le venger, ou que son fils finisse en prison.

SCÈNE VI

Don Diègue, Don Rodrigue

Don Diègue félicite son fils d’avoir sauvé son honneur, mais Don Rodrigue lui dit qu’il veut mourir car il souffre trop du mal qu’il cause à Chimène. Son père lui apprend que l’amour est un plaisir et l’honneur un devoir, et qu’il n’a pas le temps de penser à mourir, qu’il doit sauver son pays de l’invasion de Maure qui arrivent par bateau, s’il arrive à vaincre cet ennemi il arrivera à reconquérir le coeur de Chimène et montrer au roi qu’il peut remplacer le Comte.

 

ACTE QUATRIÈME

SCÈNE I

Chimène, Elvire

Elvire apprend à Chimène qu’après trois heures de combat, Don Rodrigue revient triomphant en ayant fait fuir l’ennemi et fait prisonnier deux rois. On chante partout ses louange, Chimène l’admire de plus en plus, mais par son devoir ne peut succomber à cet amour, tout lui rappelle son meurtre, leurs habits et leur coiffure de deuil.

SCÈNE II

L’infante, Chimène, Léonor, Elvire

L’infante demande à Chimène, de ne pas demander la mort de Don Rodrigue qui a sauvé le pays, que faire cela mettrait la ville et les habitants en danger. Chimène bien qu’elle l’aime encore plus, ne peut cesser cette demande par honneur pour son père.

 

SCÈNE III

Don Fernand (le roi), Don Diègue, Don Rodrigue, Don Arias, Don Sanche

Don Fernand félicite Don Rodrigue, et annonce que Chimène aura beau demander sa mort, il ne l’écoutera plus, mais il la consolera. Don Rodrigue lui raconte comment il a combattu. Don Fernand lui annonce que les rois ont fait de lui un Cid (seigneur).

 

(C’est dans cette scène que se retrouve la fameuse réplique des Inconnus dans leur sketch “Audition du cid” : “Nous partîmes cinq cents; mais par un prompt renfort, Nous nous vîmes trois milles en arrivant au port”
Nous apprenons aussi dans cette scène que Cid, vient du mot Sied en arabe qui veut dire Seigneur).

SCÈNE IV

Don Fernand (le roi), Don Diègue, Don Rodrigue, Don Arias, Don Sanche, Don Alonse

Don Alonse annonce au roi que Chimène arrive pour lui demander justice. Don Fernand fait partir Don Rodrigue et demande à Don diègue d’avoir l’air triste.

SCÈNE V

Don Fernand (le roi), Don Diègue, Don Arias, Don Sanche, Don Alonse, Chimène et Elvire

Chimène demande à ce que tout les soldats du roi s’attaque à Don Rodrigue, mais le roi refuse, il l’estime trop. Chimène insiste pour avoir un duel entre un soldat et Don Rodrigue. Don Fernand accepte à contre coeur, mais propose que le vainqueur l’épousera. Il ne souhaite pas assister à cela, il donne les pleins pouvoir à Arias. Don Sanche se propose d’être le soldat qui combattra.

 

ACTE CINQUIÈME

SCÈNE I

Don Rodrigue, Chimène

Don Rodrigue vient faire ses adieux à Chimène, il veut mourir pour l’avoir blessé. Chimène lui demande de se battre car elle ne souhaite pas s’unir à Don Sanche.

 

SCÈNE II

L’infante

L’infante se lamente de voir que Rodrigue n’est pas de son rang et devra soit mourir soit s’unir à Chimène.

SCÈNE III

L’infante, Léonor

Léonor annonce à l’infante le duel qui aura lieu entre Don Sanche et Don Rodrigue et le vainqueur aura la main de Chimène. L’infante est malheureuse, elle admire le Cid, le seigneur des deux rois, et aurait bien voulu Don Rodrigue comme mari.

SCÈNE IV

Chimène, Elvire

Chimène est malheureuse, soit elle se mari avec l’homme qui a tué son père, soit elle se mari avec l’homme qui aura tué l’homme qu’elle aime. Elvire lui dit de voir le bon côté des choses, soit elle est venger de la mort de son père, soit elle aura un époux. Chimène soutient Don Rodrigue car elle l’aime.

SCÈNE V

Don Sanche, Chimène, Elvire

Don Sanche dépose son épée souillé de sang aux pieds de Chimène, elle laisse échapper sa colère, elle lui reproche la mort de son amour, lui dit qu’elle ne peut l’épouser mais que son honneur est sauf, qu’il a sauver son âme pour avoir venger son père. Elle ne souhaite pas l’écouter parler et ne le laisse pas parler.

SCÈNE VI

Don Fernand, Don Diègue, Don Arias, Don Sanche, Don Alonse, Chimène, Elvire

Chimène demande au roi de ne pas se marier avec Don Sanche. Don Sanche explique qu’il n’a pas pu raconter l’issue du combat car elle ne lui en a pas laisser le temps. Don Fernand avoue à Chimène que Don Rodrigue est le vainqueur et qu’elle ne doit pas avoir honte de l’aimer, en le mettant tant de fois en danger elle a venger son père, elle peut l’aimer aisément.

SCÈNE VII

Don Fernand, Don Diègue, Don Arias, Don Sanche, Don Alonse, Chimène, Elvire, Don Rodrigue, L’infante, Léonor.

Don rodrigue se met à genoux devant Chimène et lui offre sa vie, Chimène refuse de le tuer mais n’est pas encore prête à se marier. Don Fernand lui donne un an pour qu’elle puisse faire son deuil, quand à Don Rodrigue il lui dit d’aller dans le pays des rois qu’il a vaincu, annoncer leur défaites et ravager leur pays.

 

RÉSUMÉ DE LA PIÈCE DE THÉATRE

L’infante a présenté l’homme qu’elle aimait, Don Rodrigue, à sa meilleure amie Chimène, la fille du Comte (et capitaine du Roi Don Fernand), car son rang ne lui permet pas d’épouser Don Rodrigue, elle ne peut se marier qu’avec un roi. Don Rodrigue et Chimène sont tombés amoureux, et la pièce commence à ce moment là. Tout semble bien commencer, le Comte accepte que Chimène, sa fille,  épouse Don Rodrigue, et Don Diègue accepte aussi que son fils l’épouse. Cependant le Comte jaloux du titre de gouverneur reçu par Don Diègue du roi, s’énerve contre lui après une discussion houleuse, et lui donne un soufflet (une gifle), Don Diègue dont l’âge est plus avancé, n’a pas le temps de se venger que le Comte part. Il demande donc à son Fils de venger cet affront. Le roi apprenant cela, demande à voir le Comte, qui refuse. L’infante promet à Chimène d’emprisonner son amant pour lui éviter de tuer son père, mais il est déjà trop tard, Don Rodrigue et le Comte combattent. Le comte meurt, Chimène est alors partagé entre deux sentiments, l’amour pour Don Rodrigue et la haine qu’elle a du meurtrier de son père. Elle doit venger la mort de son père, et demande au Roi justice en donnant la mort à son amant. Au même moment, Les maures arrivent par bateaux, il faut repousser les ennemis, Don Diègue demande à son fils de défendre son pays. Ayant fait combattu vaillamment et fait deux rois prisonnier qui le proclament leur CID (sied en arabes, qui veut dire seigneur), Don Fernand le félicite pour sa gloire, Chimène veut toujours justice malgré son amour et sa promesse de mourir s’il meurt, et Don Rodrigue veut toujours mourir pour avoir blessé son amour. Le Roi refuse, Chimène propose un Duel, Don sanche (amoureux d’elle) se propose pour combattre contre Don Rodrigue, le Roi annonce alors qu’elle devra s’unir avec le vainqueur. Don sanche revient la voir avec une épée souillée de sang, elle comprend alors que son amour est mort, elle fait éclater sa colère contre Don Sanche qui n’a pas le temps de parler. Elle demande à Don Fernand de ne pas l’obliger à l’épouser, le roi lui annonce que le vainqueur est Don Rodrigue, et qu’elle peut enfin lui montrer son amour, car il a été souvent mis en danger, et qu’il a combattu, la mort de son père est donc venger, il lui donne un an pour faire son deuil, et envoie Don Rodrigue avertir les maures qu’il est leur Cid et ravager leur pays, ensuite ils s’uniront.

 

MON AVIS

C’est un livre écrit en vieux français, qui est un peu dur à lire, le mieux est de prendre un livre avec les aides de vocabulaires, et les explications de textes.

C’est de cette pièce de théâtre que vient l’expression “un choix cornélien” , Chimène aime un homme à qui son père demande de venger son affront. Don Rodrigue doit sauver l’honneur de son père(Don Diègue) en tuant le père (Comte) de sa bien aimée, ou laisser le Comte vivre et son père non venger. Le choix est déjà cornélien, il décide de tuer le Comte, celui ci mort, Chimène est partager entre l’amour qu’elle a pour Don Rodrigue, et la vengeance de son père. Qui choisir? Père ou amour? quel choix Cornélien pour l’époque. En colère et peinée, elle cherche par tout moyen la justice, qu’elle n’arrive pas à avoir pour son plus grand bonheur.