NOMBRES

Chapitre 1 Recensement 

L’Éternel parla à Moïse dans le désert de Sinaï, dans la tente d’assignation, le premier jour du second mois, la seconde année après leur sortie du pays d’Égypte. Il voulait que Moïse, compte l’assemblée des enfants d’Israël, selon leurs familles, les maisons de leurs pères et le nom de tous les mâles. Tous ceux qui avaient plus de 20 ans devaient être recensé. Chaque chef de famille devait être présent avec eux :
Pour Ruben : Élitsur, fils de Schedéur
Pour Siméon: Schelumiel, fils de Tsurischaddaï;
Pour Juda: Nachschon, fils d’Amminadab;
Pour Issacar: Nethaneel, fils de Tsuar;
Pour Zabulon: Éliab, fils de Hélon;
Pour les fils de Joseph, -pour Éphraïm: Élischama, fils d’Ammihud; -pour Manassé: Gamliel, fils de Pedahtsur;
Pour Benjamin: Abidan, fils de Guideoni;
Pour Dan: Ahiézer, fils d’Ammischaddaï;
Pour Aser: Paguiel, fils d’Ocran;
Pour Gad: Éliasaph, fils de Déuel;
Pour Nephthali: Ahira, fils d’Énan.
Tels sont ceux qui furent convoqués à l’assemblée, princes des tribus de leurs pères, chefs des milliers d’Israël.

Moïse et Aaron prirent ces hommes, qui avaient été désignés par leurs noms, et ils convoquèrent toute l’assemblée. On les recensa:
Les hommes de la tribu de Ruben dont on fit le dénombrement furent quarante-six mille cinq cents.
Les hommes de la tribu de Siméon dont on fit le dénombrement furent cinquante-neuf mille trois cents.
Les hommes de la tribu de Gad dont on fit le dénombrement furent quarante-cinq mille six cent cinquante. Les hommes de la tribu de Juda dont on fit le dénombrement furent soixante-quatorze mille six cents.
Les hommes de la tribu d’Issacar dont on fit le dénombrement furent cinquante-quatre mille quatre cents.
Les hommes de la tribu de Zabulon dont on fit le dénombrement furent cinquante-sept mille quatre cents.
Les hommes de la tribu d’Éphraïm dont on fit le dénombrement furent quarante mille cinq cents.
Les hommes de la tribu de Manassé dont on fit le dénombrement furent trente-deux mille deux cents.
Les hommes de la tribu de Benjamin dont on fit le dénombrement furent trente-cinq mille quatre cents.
Les hommes de la tribu de Dan dont on fit le dénombrement furent soixante-deux mille sept cents.
Les hommes de la tribu d’Aser dont on fit le dénombrement furent quarante et un mille cinq cents.
Les hommes de la tribu de Nephthali dont on fit le dénombrement furent cinquante-trois mille quatre cents.
Tels fut le dénombrement fait par Moïse, Aaron et les 12 hommes, princes d’Israël. Ils recensèrent 603 550 personnes.  Les Lévites ne firent pas partie de ce recensement, Dieu ne le voulait pas.

L’Éternel dit à Moïse de remettre aux soins des Lévites, le tabernacle du témoignage, tous ses ustensiles et tout ce qui lui appartient. Ils porteront le tabernacle et tous ses ustensiles, ils en feront le service, et ils camperont autour du tabernacle. Ce peuple était chargé de démonter et remonter le tabernacle partira ou campera et l’étranger qui s’en approchera, sera puni de mort. Les enfants d’Israël camperont chacun dans son camps selon leurs familles, mais les Lévites camperont autour du tabernacle du témoignage, ils en seront les gardiens. 

Chapitre 2 Place dans le rang

 L’Éternel parla à Moïse et à Aaron pour leur dire que Les enfants d’Israël camperont chacun près de sa bannière, sous les enseignes de la maison de ses pères; ils camperont vis-à-vis et tout autour de la tente d’assignation.

À l’orient, le camp de Juda. Là camperont le prince des fils de Juda, Nachschon, fils d’Amminadab, et leurs corps d’armée.
A ses côtés camperont la tribu d’Issacar, le prince des fils d’Issacar, Nethaneel, fils de Tsuar, et leurs corps;
La tribu de Zabulon, le prince des fils de Zabulon, Éliab, fils de Hélon, et leurs corps d’armée.
Total pour le camp de Juda, d’après le recensement: 186 400 hommes. Ils seront les premiers dans la marche.

Au midi, le camp de Ruben. Là camperont le prince des fils de Ruben, Élitsur, fils de Schedéur, leurs corps d’armée. A ses côtés camperont la tribu de Siméon, le prince des fils de Siméon, Schelumiel, fils de Tsurischaddaï, et leurs corps d’armée; puis la tribu de Gad, le prince des fils de Gad, Éliasaph, fils de Déuel, et son corps d’armée.
Total pour le camp de Ruben, d’après le dénombrement: 151 540 hommes. Ils seront les seconds dans la marche.

Ensuite partira la tente d’assignation, avec le camp des Lévites placé au milieu des autres camps: Ils suivront dans la marche l’ordre dans lequel ils auront campé, chacun dans son rang, selon sa bannière.

A l’occident, le camp d’Éphraïm, avec sa bannière. Là camperont le prince des fils d’Éphraïm, Élischama, fils d’Ammihud, et son corps d’armée composé de quarante mille cinq cents hommes, d’après le dénombrement.  A ses côtés camperont la tribu de Manassé, le prince des fils de Manassé, Gamliel, fils de Pedahtsur, et son corps d’armée composé de trente-deux mille deux cents hommes, d’après le dénombrement; puis la tribu de Benjamin, le prince des fils de Benjamin, Abidan, fils de Guideoni, et son corps d’armée composé de trente-cinq mille quatre cents hommes, d’après le dénombrement.
Total pour le camp d’Éphraïm, d’après le dénombrement: cent huit mille et cent hommes, selon leurs corps d’armée. Ils seront les troisièmes dans la marche.

Au nord, le camp de Dan, avec sa bannière. Là camperont le prince des fils de Dan, Ahiézer, fils d’Ammischaddaï, et son corps d’armée composé de soixante-deux mille sept cents hommes, d’après le dénombrement. A ses côtés camperont la tribu d’Aser, le prince des fils d’Aser, Paguiel, fils d’Ocran, et son corps d’armée composé de quarante et un mille cinq cents hommes, d’après le dénombrement; puis la tribu de Nephthali, le prince des fils de Nephthali, Ahira, fils d’Énan, et son corps d’armée composé de cinquante-trois mille quatre cents hommes, d’après le dénombrement.
Total pour le camp de Dan, d’après le dénombrement: cent cinquante-sept mille six cents hommes. Ils seront les derniers dans la marche, selon leur bannière.

Et les enfants d’Israël se conformèrent à tous les ordres que l’Éternel avait donnés à Moïse. C’est ainsi qu’ils campaient, selon leurs bannières; et qu’ils se mettaient en marche, chacun selon sa famille, selon la maison de ses pères.

Chapitre 3 Recensement des Lévites

Voici la postérité d’Aaron et de Moïse, à l’époque où l’Éternel parla à Moïse, sur la montagne de Sinaï.
Les noms des fils d’Aaron: Nadab, le premier-né, Abihu, Éléazar et Ithamar. Ce sont là les noms des fils d’Aaron, qui reçurent l’onction comme sacrificateurs, et qui furent consacrés pour l’exercice du sacerdoce.
Nadab et Abihu moururent devant l’Éternel, lorsqu’ils apportèrent devant l’Éternel du feu étranger, dans le désert de Sinaï; ils n’avaient point de fils. Éléazar et Ithamar exercèrent le sacerdoce, en présence d’Aaron, leur père.

L’Éternel dit à Moïse de mettre la tribu de Lévi au service du sacrificateur Aaron et de ses fils, ils feront le service du tabernacle, ils lui seront entièrement donnés de la part des enfants d’Israël. 

Dieu a pris les Lévites du milieu des enfants d’Israël à la place de tous les premiers-nés, les Lévites lui appartiennent, c’est pourquoi il demande leur recensement, selon les maisons de leurs pères, leurs familles, le dénombrement de tous les mâles de plus d’un mois, en se conformant à l’ordre qui lui fut donné:
Ce sont ici les fils de Lévi, d’après leurs noms: Guerschon, Kehath et Merari. –
Voici les noms des fils de Guerschon, selon leurs familles: Libni et Schimeï.
Voici les fils de Kehath, selon leurs familles: Amram, Jitsehar, Hébron et Uziel; et les fils de Merari, selon leurs familles: Machli et Muschi. Ce sont là les familles de Lévi, selon les maisons de leurs pères.
De Guerschon descendent la famille de Libni et la famille de Schimeï, formant les familles des Guerschonites. Ils étaient 7500 . 

Les familles des Guerschonites dont le chef était Éliasaph, fils de Laël, campaient derrière le tabernacle à l’occident. Pour ce qui concerne la tente d’assignation, on remit aux soins des fils de Guerschon le tabernacle et la tente, la couverture, le rideau qui est à l’entrée de la tente d’assignation; les toiles du parvis et le rideau de l’entrée du parvis, tout autour du tabernacle et de l’autel, et tous les cordages pour le service du tabernacle.

De Kehath descendent la famille des Amramites, la famille des Jitseharites, la famille des Hébronites et la famille des Uziélites, formant les familles des Kehathites. Ils étaient au nombre de 8600 en charges des soins du sanctuaire. Les familles des fils de Kehath campaient au côté méridional du tabernacle. Le chef de la maison des Kehathites était Élitsaphan, fils d’Uziel. On remit à leurs soins l’arche, la table, le chandelier, les autels, les ustensiles du sanctuaire, avec lesquels on fait le service, le voile et tout ce qui en dépend.

Le chef des chefs des Lévites était Éléazar, fils du sacrificateur Aaron; il avait la surveillance de ceux qui étaient chargés des soins du sanctuaire.

De Merari descendent la famille de Machli et la famille de Muschi, formant les familles des Merarites.  Ils étaient 6200. Le chef des familles de Merari était Tsuriel, fils d’Abihaïl. Ils campaient du côté septentrional du tabernacle. On remit à la garde et aux soins des fils de Merari les planches du tabernacle, ses barres, ses colonnes et leurs bases, tous ses ustensiles et tout ce qui en dépend; les colonnes du parvis tout autour, leurs bases, leurs pieux et leurs cordages.

Moïse, Aaron et ses fils campaient devant le tabernacle, à l’orient, devant la tente d’assignation, au levant; ils avaient la garde et le soin du sanctuaire, remis à la garde des enfants d’Israël.  Tous les Lévites dont Moïse et Aaron firent le dénombrement furent de vingt-deux mille. L’Éternel donna les Lévites à Moïse, tous les premiers-nés des enfants d’Israël et des bétail qu’il devait prendre, serait remplacé par les Lévites et leur bétail. Moïse recensa les premiers-nés parmi les enfants d’Israël, ils étaient 22 273. 

L’Éternel parla à Moïse, et lui dit pour le rachat des 273 qui dépassent le nombre des Lévites, parmi les premiers-nés des enfants d’Israël, il prendra cinq sicles par tête; il les prendra selon le sicle du sanctuaire, qui est de vingt guéras. Il donnera l’argent à Aaron et à ses fils, pour le rachat de ceux qui dépassent le nombre. Moïse prit l’argent pour le rachat; il prit l’argent des premiers-nés des enfants d’Israël: 1365 sicles. Et Moïse donna l’argent du rachat à Aaron et à ses fils.

Chapitre 4 Recensement des Lévites

L’Éternel demanda à Moïse et Aaron de recenser les fils de Kehath qui ont plus de 30 ans et moins de 50, pour les faire exercer quelque fonction dans la tente d’assination.  Voici les fonctions des fils de Kehath: Au départ du camp, Aaron et ses fils viendront démonter le voile, et ils en couvriront l’arche du témoignage; ils mettront dessus une couverture de peaux de dauphins et recouvriront d’un drap entièrement d’étoffe bleue le sanctuaire et les ustensiles. Après qu’Aaron et ses fils auront achevé de couvrir le sanctuaire et tous ses ustensiles, les fils de Kehath viendront, au départ du camp, pour les porter; mais ils ne toucheront point les choses saintes, de peur qu’ils ne meurent. Telles sont les fonctions de porteurs, imposées aux fils de Kehath dans la tente d’assignation. Éléazar, fils du sacrificateur Aaron, aura sous sa surveillance tout le tabernacle et tout ce qu’il contient, le sanctuaire et ses ustensiles.

L’Éternel dit à Moïse et Aaron de ne pas retrancher du milieu des Lévites les familles des Kehathites, pour qu’ils vivent et ne meurent point. Quand ils s’approcheront du lieu très saint, Aaron et ses fils viendront, et ils seront à leur service et à leur charge. Ils n’entreront point pour voir envelopper les choses saintes, sinon ils mourront.

Les fils de Guerschon devaient aussi être recensés, entre trente et cinquante ans pour exercer les fonction dans la tente d’assignation. Ils devaient porter les tapis, couvertures, peaux de dauphins, rideaux, toiles, ils seront sous les ordre d’Ithamar, fils du sacrificateur Aaron. 

Les fils de Merari devront aussi être recenser, entre trente et cinquante ans, entre trente et cinquante ans pour exercer les fonction dans la tente d’assignation

on. Ils devaient porter les planches du tabernacle, ses barres, ses colonnes, ses bases, les colonnes du parvis formant l’enceinte, leurs bases, leurs pieux, leurs cordages, tous les ustensiles qui en dépendent et tout ce qui est destiné à leur service. Sous la direction d’Ithamar. 

Moïse et Aaron comptèrent 2750 Kehathites, 2630 Guerschon, 3200 Merari, ce qui fit un total de Lévites de 8580. 

Chapitre 5 Sort des femmes infidèles

L’Éternel ordonna à Moïse de renvoyer du camp tout lépreux, et ceux qui avait une gonorrhée ou avait été souillé par un mort. 

Concernant les infidèles à l’égard de Dieu, ceux qui voleront devront restituer l’objet en y ajoutant un cinquième. S’il n’y a personne qui ait droit de le reprendre, l’objet ira ainsi que les offrandes appartiendront à l’Éternel, au sacrificateur.

Concernant les femmes infidèle à l’égard de leurs maris: 
Si elle ont un autre commerce avec elle, et que le mari ne le sache pas, et qu’elle lui devient infidèle, même si elle n’est pas prise sur le fait, si le mari est jaloux et a des soupçons, son mari l’amènera au sacrificateur et apportera en offrande pour elle, un dixième d’épha de farine d’orge. Le sacrificateur la fera tenir debout devant l’Éternel, prendra de l’eau sainte dans un vase de terre, prendra de la poussière sur le sol du tabernacle et la mettra dans l’eau. Il lui découvrira la tête et elle devra jurer devant cette eau qu’elle a toujours été fidèle, sinon les eaux de la malédiction entreront dans ses entrailles pour lui faire dessécher la cuisse et enfler son ventre, le sacrificateur écrira les imprécations dans un livre, qu’il effacera avec les eaux amères et il le fera boire à la femme. Le mari sera exempt de faute, mais la femme portera la peine de son iniquité.

Chapitre 6 Naziréat

L’Éternel parla à Moïse:
Lorsqu’un homme ou une femme se séparera des autres en faisant voeu de naziréat, pour se consacrer à l’Éternel, il s’abstiendra de vin et de boisson enivrante; il ne boira ni vinaigre fait avec du vin, ni vinaigre fait avec une boisson enivrante; il ne boira d’aucune liqueur tirée des raisins, et il ne mangera point de raisins frais ni de raisins secs. Pendant tout le temps de son naziréat, il ne mangera rien de ce qui provient de la vigne, depuis les pépins jusqu’à la peau du raisin. Le rasoir ne passera point sur sa tête, il laissera croître librement ses cheveux. Il ne s’approchera point d’une personne morte; il ne se souillera point à la mort de son père, de sa mère, de son frère ou de sa soeur.

Si quelqu’un meurt subitement près de lui, et que sa tête consacrée devienne ainsi souillée, il se rasera la tête le jour de sa purification, il se la rasera le septième jour. Le huitième jour, il apportera au sacrificateur deux tourterelles ou deux jeunes pigeons, à l’entrée de la tente d’assignation. Le sacrificateur sacrifiera l’un comme victime expiatoire, et l’autre comme holocauste, et il fera pour lui l’expiation de son péché à l’occasion du mort. Il consacrera de nouveau à l’Éternel les jours de son naziréat, et il offrira un agneau d’un an en sacrifice de culpabilité; les jours précédents ne seront point comptés. 

Le jour où il aura accompli le temps de son naziréat, on le fera venir à l’entrée de la tente d’assignation. Il présentera son offrande à l’Éternel: un agneau d’un an et sans défaut pour l’holocauste, une brebis d’un an et sans défaut pour le sacrifice d’expiation, et un bélier sans défaut pour le sacrifice d’actions de grâces; une corbeille de pains sans levain, de gâteaux de fleur de farine pétris à l’huile, et de galettes sans levain arrosées d’huile, avec l’offrande et la libation ordinaires. Le sacrificateur présentera ces choses devant l’Éternel, le naziréen rasera sa tête, à l’entrée de la tente d’assignation; il prendra les cheveux, et il les mettra sur le feu. Le sacrificateur prendra les offrandes et il les posera sur les mains du naziréen. Le sacrificateur les agitera de côté et d’autre devant l’Éternel. Ensuite, le naziréen pourra boire du vin.  

L’Éternel parla à Moïse:

Aaron et ses fils devront bénir les enfants d’Israël en leur disant:
Que l’Éternel te bénisse, et qu’il te garde!
Que l’Éternel fasse luire sa face sur toi, et qu’il t’accorde sa grâce!
Que l’Éternel tourne sa face vers toi, et qu’il te donne la paix!
C’est ainsi qu’ils mettront mon nom sur les enfants d’Israël, et je les bénirai.

Chapitre 7 Offrandes des princes

Lorsque Moïse eut achevé de dresser le tabernacle, il l’oignit et le sanctifia avec tous ses ustensiles, de même que l’autel avec tous ses ustensiles. Alors les princes d’Israël, les chefs des maisons qui avait aidé au recensement, présentèrent leur offrande: Six chars en forme de litières et douze boeufs.

Dieu voulu que Moïse donne les offrandes aux Lévites selon leurs fonctions: Il donna deux chars et quatre boeufs aux fils de Guerschon; il donna quatre chars et huit boeufs aux fils de Merari. Mais il ne donna rien aux fils de Kehath, car selon leurs fonctions, ils devaient porter les choses saintes sur les épaules.

Pour la dédicace de l’autel, Les princes présentèrent leur offrande, le jour où on l’oignit. Chaque princes devaient venir un à un, à des jours différents pour les présenter. Chacun apporta: offrit: un plat d’argent du poids de cent trente sicles, un bassin d’argent de soixante-dix sicles, selon le sicle du sanctuaire, tous deux pleins de fleur de farine pétrie à l’huile, pour l’offrande; une coupe d’or de dix sicles, pleine de parfum; un jeune taureau, un bélier, un agneau d’un an, pour l’holocauste; un bouc, pour le sacrifice d’expiation; et, pour le sacrifice d’actions de grâces, deux boeufs, cinq béliers, cinq boucs, cinq agneaux d’un an.
Celui qui présenta son offrande le premier jour fut Nachschon, fils d’Amminadab, de la tribu de Juda. 
Le second jour, Nethaneel, fils de Tsuar, prince d’Issacar, présenta son offrande. 
Le troisième jour, le prince des fils de Zabulon, Éliab, fils de Hélon.
Le quatrième jour, le prince des fils de Ruben, Élitsur, fils de Schedéur.
Le cinquième jour, le prince des fils de Siméon, Schelumiel, fils de Tsurischaddaï.
Le sixième jour, le prince des fils de Gad, Éliasaph, fils de Déuel.
Le septième jour, le prince des fils d’Éphraïm, Élischama, fils d’Ammihud.
Le huitième jour, le prince des fils de Manassé, Gamliel, fils de Pedahtsur.
Le neuvième jour, le prince des fils de Benjamin, Abidan, fils de Guideoni.
Le dixième jour, le prince des fils de Dan, Ahiézer, fils d’Ammischaddaï.
Le onzième jour, le prince des fils d’Aser, Paguiel fils d’Ocran.
Le douzième jour, le prince des fils de Nephthali, Ahira, fils d’Énan.
Le total des offrandes: Douze plats d’argent, douze bassins d’argent, douze coupes d’or; chaque plat d’argent pesait cent trente sicles, et chaque bassin soixante-dix, ce qui fit pour l’argent de ces ustensiles un total de deux mille quatre cents sicles, selon le sicle du sanctuaire; les douze coupes d’or pleines de parfum, à dix sicles la coupe, selon le sicle du sanctuaire, firent pour l’or des coupes un total de cent vingt sicles. Total des animaux pour l’holocauste: douze taureaux, douze béliers, douze agneaux d’un an, avec les offrandes ordinaires. Douze boucs, pour le sacrifice d’expiation.  Total des animaux pour le sacrifice d’actions de grâces: vingt-quatre boeufs, soixante béliers, soixante boucs, soixante agneaux d’un an. Tels furent les dons pour la dédicace de l’autel, après qu’on l’eut oint. Lorsque Moïse entrait dans la tente d’assignation pour parler avec l’Éternel, il entendait la voix qui lui parlait du haut du propitiatoire placé sur l’arche du témoignage, entre les deux chérubins. 

Chapitre 8 Le temps de service des Lévites

L’Éternel dit à Moïse de faire placer les lampes sur le chandelier, à Aaron, de sorte que les sept lampes éclaire en face. 

Il lui demanda de prendre les Lévites et de les purifier en faisant une aspersion d’eau expiatoire sur eux, qu’ils se rasent partout sur le corps et lavent leurs vêtements. Ils prendront ensuite un jeune taureau, avec l’offrande ordinaire de fleur de farine pétrie à l’huile; et Moïse prendra un autre jeune taureau pour le sacrifice d’expiation. Les Lévites approcheront devant la tente d’assignation et toute l’assemblée des enfants d’Israël poseront leur mains sur eux. 
Aaron les fera tourner de côté et d’autres comme une offrande de la part de l’assemblée, et ils seront au service de l’Éternel. Les Lévites poseront leurs mains sur la tête des taureaux, l’un sera un sacrifice d’expiation et l’autre un holocauste. Ensuite Moïse devra les faire tourner comme Aaron l’a fait, devant lui et ses fils. Après ça, les Lévites appartiendront à Dieu, et feront leur service dans la tente d’assignation car il les a pris en échanges des premier-né qu’ils devaient prendre aux enfants d’Israël, il les donnera à Aaron et ses fils. 

Dieu parla à Moïse en ce qui concerne les Lévites:
Les Lévites de l’âge de vingt-cinq ans et plus entreront au service de la tente d’assignation pour y exercer une fonction et à cinquante ans ils en sortiront et ne serviront plus. Ils aideront ses frères dans la tente d’assignation, pour garder ce qui est remis à leurs soins. 

Chapitre 9 La Pâque

 L’Éternel parla à Moïse, dans le désert de Sinaï, le premier mois de la seconde année après leur sortie du pays d’Égypte. 

Les enfants d’Israël célèbreront la Pâque, le quatorzième jour de ce mois, entre les deux soirs, selon les lois qui s’y rapportent.  Il y eut des hommes qui, se trouvant impurs à cause d’un mort, ne pouvaient pas célébrer la Pâque ce jour-là. Ils se présentèrent le même jour devant Moïse et Aaron; et leur demandèrent pourquoi ils seraient privés de la Pâque à cause d’un mort?
Moïse demanda à l’Éternel qui lui dit que toute personne impur à cause d’un mort ou est en voyage, elle pourra fêter la Pâque en l’honneur de Dieu. 

Le jour où le tabernacle fut dressé, la nuée couvrit le tabernacle, la tente d’assignation; et, depuis le soir jusqu’au matin, elle eut sur le tabernacle l’apparence d’un feu. Quand la nuée s’élevait de dessus la tente, les enfants d’Israël partaient; et les enfants d’Israël campaient dans le lieu où s’arrêtait la nuée. Les enfants d’Israël partaient sur l’ordre de l’Éternel, et ils campaient sur l’ordre de l’Éternel; ils campaient aussi longtemps que la nuée restait sur le tabernacle. 

Chapitre 10 Les trompettes

L’Éternel parla dit à Moïse de se faire deux trompettes d’argent, avec l’argent battu, elles serviront pour convoquer l’assemblée et pour le départ des camps. Si on en sonne deux, toutes l’assemblée devra se réunir à l’entrée de la tente d’assignation. Si on en sonne une, seul les princes se réuniront. 
S’ils sonnent avec éclat ceux qui campent à l’orient partiront, si ça sonne deux fois avec éclat ceux qui campent à midi partiront. Les fils d’Aaron, les sacrificateurs, sonneront des trompettes. Lorsqu’ils iront à la guerre contre l’ennemi qui les combattra, ils sonneront des trompettes avec éclat.
Dans les jours de joie, de fêtes, pour les offrandes, et aux nouvelles lunes, ils sonneront des trompettes. 

Le vingtième jour du second mois de la seconde année, la nuée s’éleva de dessus le tabernacle du témoignage. Et les enfants d’Israël partirent du désert de Sinaï, selon l’ordre fixé pour leur marche. La nuée s’arrêta dans le désert de Paran. Ils firent ce premier départ sur l’ordre de l’Éternel par Moïse.

La bannière du camp des fils de Juda partit la première, avec ses corps d’armée commandé par Nachschon, fils d’Amminadab; le corps d’armée de la tribu des fils d’Issacar, par Nethaneel, fils de Tsuar; le corps d’armée de la tribu des fils de Zabulon, par Éliab, fils de Hélon. Le tabernacle fut démonté; et les fils de Guerschon et les fils de Merari partirent, portant le tabernacle.

La bannière du camp de Ruben partit, avec ses corps d’armée commandé par Élitsur, fils de Schedéur; le corps d’armée de la tribu des fils de Siméon, par Schelumiel, fils de Tsurischaddaï; le corps d’armée de la tribu des fils de Gad, par Éliasaph, fils de Déuel. Les Kehathites partirent, portant le sanctuaire; et l’on dressait le tabernacle en attendant leur arrivée.

La bannière du camp des fils d’Éphraïm partit, avec ses corps d’armée commandé par Élischama, fils d’Ammihud; le corps d’armée de la tribu des fils de Manassé, par Gamliel, fils de Pedahtsur; le corps d’armée de la tribu des fils de Benjamin, par Abidan, fils de Guideoni.

La bannière du camp des fils de Dan partit, avec ses corps d’armée commandé par Ahiézer, fils d’Ammischaddaï: elle formait l’arrière-garde de tous les camps. le corps d’armée de la tribu des fils d’Aser, par Paguiel, fils d’Ocran; le corps d’armée de la tribu des fils de Nephthali, par Ahira, fils d’Énan.

Moïse dit à Hobab, fils de Réuel, le Madianite, beau-père de Moïse: Nous partons vers le pays que Dieu nous a donné. Viens avec nous, et nous te ferons du bien, car l’Éternel a promis de faire du bien à Israël.
Hobab refusa, il souhaitait aller dans son pays, sa patrie. Moïse insista, Hobab connaissait les lieux où camper dans le désert, il pourrait leur servir de guide.  Ils partirent de la montagne, et marchèrent trois jours. 

Chapitre 11 Les cailles 

 Le peuple murmura et cela déplut aux oreilles de l’Éternel, sa colère s’enflamma; un feu s’alluma parmi eux, et dévora l’extrémité du camp. Le peuple cria à Moïse. Moïse pria l’Éternel, et le feu s’arrêta. On donna à ce lieu le nom de Tabeéra, parce que le feu de l’Éternel s’était allumé parmi eux.

Les enfants d’Israël et ceux qui se trouvaient au milieu d’eux, se plaignèrent, qui allait leur donner à manger? En Égypte ils mangeait des fruits, des légumes, des poissons et cela ne leur coutaient rien, maintenant ils n’ont plus que leurs yeux pour pleurer.  Moïse entendit le peuple pleurait chacun dans sa famille à l’entrée de leur tente, la colère de l’Éternel s’enflamma. 

Moïse peiné demanda à Dieu pourquoi lui avoir mis ce peuple à sa charge, pourquoi il avait conçu ce peuple? où il leur trouverait de quoi manger? Je ne peut être seul pour porter tout ce peuple. Dieu lui demanda de rassembler soixante dix anciens d’Israël et de les amené à la tente d’assignation. Dieu pris de l’esprit qui était sur Moïse et en mis sur eux pour l’aider à porter la charge du peuple et prophétiser dans le camp, mais ils ne continuèrent pas. 
Il y eut deux hommes, l’un appelé Eldad, et l’autre Médad, qui auraient dû aller à la tente et recevoir l’esprit, mais qui étaient restés dans le camp. L’esprit reposa sur eux car ils étaient parmi les inscrits, et ils prophétisèrent dans le camp. 
Un jeune garçon avertit Moïse qu’ils prophétisaient dans le camp. Josué, fils de Nun, serviteur de Moïse depuis tout petit, lui demanda de les empêcher. Moïse lui demanda s’il était jaloux et qu’il espérait que tout le peuple puisse être composé de prophètes. 

Moïse dit au peuple de se sanctifier le lendemain et qu’ils mangeraient de la viande pendant un mois car ils s’étaient plaint. 
Ils mangeraient de la viande jusqu’à ce qu’ils en soient écoeurés car ils avaient rejeté Dieu. L’Éternel fit souffler de la mer un vent, qui amena des cailles, et les répandit sur le camp. Il y en avait près de deux coudées au-dessus de la surface de la terre. Pendant tout ce jour et toute la nuit, et pendant toute la journée du lendemain, le peuple se leva et ramassa les cailles; celui qui en avait ramassé le moins en avait dix homers. l’Éternel en colère frappa le peuple d’une très grande plaie. On donna à ce lieu le nom de Kibroth Hattaava, parce qu’on y enterra le peuple que la convoitise avait saisi. De Kibroth Hattaava le peuple partit pour Hatséroth, et il s’arrêta à Hatséroth.

Chapitre 12 La lèpre de Marie. 

Marie et Aaron parlèrent contre Moïse au sujet de la femme éthiopienne qu’il avait prise. Ils dirent: Est-ce seulement par Moïse que l’Éternel parle? N’est-ce pas aussi par nous qu’il parle? L’Éternel l’entendit, il convoqua Moïse, Aaron et Marie à la tente d’assignation. 

L’Éternel descendit dans la colonne de nuée, et il se tint à l’entrée de la tente. Il appela Aaron et Marie, qui s’avancèrent tous les deux. Il leur dit que lorsqu’il y aura un prophète parmi eux, il apparaitrait en vision, dans un songe, mais pour Moïse il lui parle de bouche à bouche, il lui parle sans énigme. Il était en colère qu’ils aient mal parlé de Moïse son serviteur fidèle, il partit et la nuée avec lui. Dès qu’il fut partit, Marie fut frappée d’une lèpre, blanche comme la neige, Aaron demanda à Moïse de l’aider, Moïse demanda à Dieu de la guérir. 
Dieu ordonna qu’on l’enferme sept jours en dehors du camp et qu’après elle pourrait revenir. Après cela, le peuple partit de Hatséroth, et il campa dans le désert de Paran.

Chapitre 13 Les éclaireurs

L’Éternel demanda à Moïse d’envoyer des hommes explorer le pays de Canaan, un homme de chacune des tribus de leurs pères. Moïse les envoya du désert de Paran.  Voici leurs noms.
Pour la tribu de Ruben: Schammua, fils de Zaccur;
pour la tribu de Siméon: Schaphath, fils de Hori;
pour la tribu de Juda: Caleb, fils de Jephunné;
pour la tribu d’Issacar: Jigual, fils de Joseph;
pour la tribu d’Éphraïm: Hosée, fils de Nun;
pour la tribu de Benjamin: Palthi, fils de Raphu;
pour la tribu de Zabulon: Gaddiel, fils de Sodi;
pour la tribu de Joseph, la tribu de Manassé: Gaddi, fils de Susi;
pour la tribu de Dan: Ammiel, fils de Guemalli;
pour la tribu d’Aser: Sethur, fils de Micaël;
pour la tribu de Nephthali: Nachbi, fils de Vophsi;
pour la tribu de Gad: Guéuel, fils de Maki.

Moïse donna à Hosée, fils de Nun, le nom de Josué. Il leur dit de monter sur la montagne, il verront mieux le pays, le peuple qui y vit, s’ils sont nombreux, si le pays est bon ou mauvais, si les villes sont fortifiées ou ouvertes, s’il y a des arbre, si le terrain est facile d’accès.  Ils montèrent, et ils explorèrent le pays, depuis le désert de Tsin jusqu’à Rehob, sur le chemin de Hamath. Ils montèrent, par le midi, et ils allèrent jusqu’à Hébron, où étaient Ahiman, Schéschaï et Talmaï, enfants d’Anak. Hébron avait été bâtie sept ans avant Tsoan en Égypte. Ils arrivèrent jusqu’à la vallée d’Eschcol, elle portait ce nom car ils coupèrent une branche de vigne avec une grappe de raisin, qu’ils portèrent à deux au moyen d’une perche. Ils furent de retour de l’exploration du pays au bout de quarante jours.

A leur arrivée, ils se rendirent auprès de Moïse et d’Aaron, et de toute l’assemblée, à Kadès dans le désert de Paran. Ils leur firent un rapport, et ils leur montrèrent les fruits du pays. Ils leur dire que c’était un pays où coulait le lait et le miel, et les fruits qu’ils avaient ramenés. Ils les avertirent le peuple qui habite ce pays est puissant, les villes sont fortifiées, ils y ont vu des enfants d’Anak. Les Amalécites habitent la contrée du midi; les Héthiens, les Jébusiens et les Amoréens habitent la montagne; et les Cananéens habitent près de la mer et le long du Jourdain. Caleb fit taire le peuple, qui murmurait contre Moïse et leur dire qu’ils les combattraient et seraient vainqueurs. Mais les hommes qui y étaient allés n’étaient pas d’accord, les habitants étaient plus grands qu’eux, et dévoraient ses habitants, ils ont vu des géants, les enfants d’Anak. 

Chapitre 14 Josué et Caleb

Toute l’assemblée fut peiné et pleura toute la nuit, ils se retournèrent contre Moïse et Aaron, ils voulurent choisirent un autre chef et retourner en Égypte où leurs familles seraient plus en sécurité. Moïse et Aaron tombèrent sur leur visage, en présence de toute l’assemblée réunie des enfants d’Israël. Josué et Caleb déchirèrent leurs vêtements et dirent à l’assemblée que le pays était excellent, il y coulait le lait et le miel. Ils les rassurèrent car les habitants leur serviront de pâture, ils n’ont plus d’ombrage pour les couvrir. L’assemblée voulait les lapider, lorsque la gloire de l’Éternel apparut devant eux et demanda à Moïse quand ce peuple arrêtera t’il de le mépriser, et combien de temps croira t’il en lui après tous les miracles qu’ils avaient réalisés?
Il lui dit qu’il le frapperait par la peste et le détruirait, mais ferait de Moïse une nation plus grande et plus puissante que ce peuple.  Moïse lui dit que les Égyptiens diront aux habitants du pays que l’Éternel est au milieu de ce peuple, il lui demanda de les pardonner. L’Éternel accepta de pardonner mais ceux qui ont vu ses prodiges et ne l’ont pas écouté, mourront sans voir le pays qu’il leur avait donné. 

Caleb et Josué qui l’ont défendu, entreront dans le pays et leurs descendants le posséderont. Mais ceux de l’assemblée qui auront plus de vingts ans mourront dans ce désert, leurs enfants marcheront quarante années jusqu’à ce que leurs cadavres soient tous tombés, Ils ont marché quarante jours, ils feront une année pour chaque jours, il verront ce que c’est que d’être privé de sa présence. 
Les hommes que Moïse avait envoyés pour explorer le pays et qui monta le peuple contre lui, moururent frappés d’une plaie, Josué et Caleb furent les seuls survivant des explorateurs du pays. Le peuple voulut s’excuser et monta au sommet de la montagne, malgré l’avertissement de Moïse qui leur dit que les Amalécites et les Cananéens leurs tomberaient dessus. Ils y allèrent tout de même et les Amalécites et les Cananéens les battirent et les taillèrents en pièce jusqu’à Horma. 

Chapitre 15 Sabbat non respecté.

L’Éternel dit à Moïse de parler aux enfants d’Israël concernant le sacrifice consumé par le feu qu’ils devront offrir quand ils arriveront dans le pays. Celui celui qui fera son offrande présentera un dixième de fleur de farine pétrie dans un quart de hin d’huile pour un agneau, deux dixième de fleur de farine dans deux tiers de hin de vin pour un bélier, et trois dixièmes de fleur de farine dans un demi hin pour un veau. . Moïse feras une libation avec les hin de vin des sacrifices.  Cette loi s’appliquera pour toute l’assemblée, ainsi que les étrangers séjournant chez eux ou au milieu d’eux. 

L’Éternel dit à Moïse que lorsqu’ils seront arrivés dans le pays et qu’ils mangeront du pain, il prélèveront une offrande pour lui. Ils présenteront un gâteau. 

S’ils ont péchés involontairement, sans que l’assemblée s’en soit aperçue, toute l’assemblée offrira un jeune taureau en holocauste, avec l’offrande et la libation et un bouc en sacrifice d’expiation. Le sacrificateur fera l’expiation pour toute l’assemblée.
Si c’est une seule personne qui a péché involontairement, elle offrira une chèvre d’un an en sacrifice pour le péché. Le sacrificateur fera l’expiation pour la personne qui a péché et il lui sera pardonné.
Mais si quelqu’un, indigène ou étranger, agit la main levée, il outrage l’Éternel; celui-là sera retranché du milieu de son peuple. 

Comme les enfants d’Israël étaient dans le désert, on trouva un homme qui ramassait du bois le jour du sabbat. Ceux qui l’avaient trouvé l’amenèrent à Moïse, à Aaron, et à toute l’assemblée. On le mit en prison, car sa peine n’avait pas encore été choisie. Dieu dit à Moïse que l’homme sera puni de mort, toute l’assemblée le lapidera hors du camp.

L’Éternel dit à Moïse que les enfants d’Israël devront faire, de génération en génération, une frange au bord de leurs vêtements, et qu’ils mettent un cordon bleu sur cette frange du bord de leurs vêtements, cela leur rappellera qu’ils doivent mettre les commandements en pratique. 

Chapitre 16 Tentative de rébellion 

Koré, fils de Jitsehar, fils de Kehath, fils de Lévi, se révolta avec Dathan et Abiram, fils d’Éliab, et On, fils de Péleth, tous trois fils de Ruben. Ils se soulevèrent contre Moïse, avec deux cent cinquante hommes des principaux de l’assemblée des enfants d’Israël. Ils lui dirent que tous étaient saint, pourquoi lui et Aaron devaient être au dessus d’eux? Moïse cacha son visage et dit à Koré et à son groupe que demain, l’Éternel fera approcher de lui , celui qui est saint. 

Moïse dit à Koré et aux enfants de Lévi, Dieu les avait fait approcher de lui en les employant au service du tabernacle, ils voulaient en plus le sacerdoce. Moïse envoya appeler Dathan et Abiram, fils d’Éliab, mais ils refusèrent de monter et d’être dominé par lui. Il lest avait libéré d’un pays où coulait le lait et le miel, pour les faire mourir dans le désert, et le pays où il les amenaient, n’était pas un pays de champs et de vignes.

Moïse fut très irrité et dit à Dieu de ne pas accepté leur offrande car il ne leur avait rien fait de mal. Il demanda à Koré que lui et sa troupe prennent un brasier chacun le lendemain, Aaron en fera de même, et ils se présenteront devant l’Éternel. Le lendemain, ils étaient tous devant la tente d’assignation avec leurs brasiers et la gloire de Dieu apparut. Dieu dit à Moïse et Aaron de se séparer du milieu de l’assemblée, ils les consumerai en un seul instant. Ils tombèrent sur leur visage et demandèrent pitié, un seul homme avait péché, pourquoi s’énerver contre toute l’assemblée. L’Éternel dit à Moïse d’écarter l’assemblée de la demeure de Koré, Dathan et Abiram, de ne rien toucher de ce qui leur appartient. Moïse leur dit, que s’ils meurent en étant englouti par la terre, c’est que ce n’est pas lui qui agit mais Dieu et c’est ce qui se passa, les trois furent engloutit par la terre qui se fendit, ansi que leurs maisons, leurs biens et leurs familles. Tout Israël qui était autour s’enfuit, mais un feu sorti d’auprès de l’Éternel et consuma les deux cent cinquante hommes qui s’étaient plaint.  

L’Éternel dit à Moïse de demander à Éléazar fils du sacrificateur Aaron de répendre au loin le feu car les gens qui ont péchés étaient sanctifiés. Ils prirent les brasiers d’airain présentés par les victimes et ils en firent des lames pour couvrir l’autel en souvenir des victimes. 

Le lendemain, les enfants d’Israël manifestèrent contre Moïse et Aaron car ils avaient fait mourir le peuple. La nuée couvrit la tente d’assignation et l’Éternel apparut, Moïse et Aaron devaient s’écarter de l’assemblée pour que Dieu les consume en un instant. Moïse demanda à Aaron de prendre le brasier et mettre le feu sur l’autel, y poser du parfum pour faire l’expiation pour le peuple . Il y eut quatorze mille sept cents personnes qui moururent ce jour là . 

Chapitre 17 DIEU A CHOISI AARON

L’Éternel demanda à Moïse de prendre une verge par famille, et il en pris 12 de la part de tous leurs princes. Il devait écrire le nom de chacun sur sa verge et le nom d’Aaron sur la verge de Lévi. L’homme que Dieu aura choisi sera celui dont la verge aura fleuri. Les verges furent misent dans la tente du témoignage, et le lendemain lorsque MoÏse entra dans la tente du témoignage, la verge d’Aaron avait fleuri, poussé des boutons, produit des fleurs et mûri des amandes. Moïse rendit les verges à chacun mais laissa celle d’Aaron devant le témoignage pour éviter la rébellion de l’assemblée. 

Chapitre 18 LES LÉVI POUR AARON

L’Éternel dit à Aaron de rapprocher de lui la tribu de Lévi, de son père, pour qu’ils le servent devant la tente d’assignation. Ils feront tout ce qu’il leur ordonnera mais ne s’approcheront pas des ustensiles du sanctuaire, et aucun étranger n’approcheront d’eux. Aaron et ses fils ainsi que leur descendant feront les fonctions de leur sacerdoce et auront les Lévi pour les servir. Les dons, les sacrifices que les enfants d’Israël présenteront par élévation, seront pour Aaron et ses fils et tout ceux qui seront pur dans sa maison en mangera. Les premiers produits de leur terre, les premiers-né Hommes comme animaux seront pour eux, ils les feront racheter d’après leur estimation, au prix de cinq sicles d’argent, selon le sicle du sanctuaire qui est de vingt guéras. 

Aaron ne posséderas rien dans leur pays, il ne pourra pas partir, il devra faire le service de la tente d’assignation, c’est une loi perpétuelle. Les Lévite non plus n’auront point de possession, ils seront au service de la tente d’assignation sous les ordres d’Aaron et ses fils, de génération en génération. Les Lévites recevront la dîme des enfants d’Israël, ils en garderont une  part et une autre part sera donné comme offrande pour l’Éternel, et donc à Aaron. 

Chapitre 19 Touché un homme mort

L’Éternel dit à Moïse et Aaron que les enfants d’Israël leur rapporte une vache rousse dans tache, sans défaut et qui n’ait point porté le joug. Elle devra être remis au sacrificateur Éléazar qui la fera sortir du camp et on l’égorgera devant lui, il prendra le sang de la vache avec le doigt et en fera sept fois l’aspersion sur le devant de la tente d’assignation. On brûlera la vache sous ses yeux; on brûlera sa peau, sa chair et son sang, avec ses excréments. Le sacrificateur prendra du bois de cèdre, de l’hysope et du cramoisi, et il les jettera au milieu des flammes qui consumeront la vache. Le sacrificateur et celui qui aura brûlé la vache, laveront leurs vêtements, et laveront leurs corps dans l’eau; puis ils rentreront dans le camp, et seront impur jusqu’au soir. Un homme pur recueillera la cendre de la vache, et la déposera hors du camp, dans un lieu pur; on la conservera pour l’assemblée des enfants d’Israël, afin d’en faire l’eau de purification. C’est une eau expiatoire. Celui qui aura recueilli la cendre de la vache lavera ses vêtements, et sera impur jusqu’au soir. Ce sera une loi perpétuelle pour les enfants d’Israël et pour l’étranger en séjour au milieu d’eux.

Celui qui touchera un mort, un corps humain quelconque, sera impur pendant sept jours. Il se purifiera avec cette eau le troisième jour et le septième jour s’il ne le fait pas, il ne sera pas pur et sera retranché d’Israël.

Tout vase découvert, sur lequel il n’y aura point de couvercle attaché, sera impur. Un homme pur prendra de l’hysope, et la trempera dans l’eau; puis il en fera l’aspersion sur la tente, sur tous les ustensiles, sur les personnes qui sont là, sur celui qui a touché des ossements, ou un homme tué, ou un mort, ou un sépulcre.

Chapitre 20 Mort de Marie et Aaron. 

Toute l’assemblée des enfants d’Israël arriva dans le désert de Tsin le premier mois, et le peuple s’arrêta à Kadès. C’est là que mourut Marie, et qu’elle fut enterrée. Il n’y avait point d’eau pour l’assemblée; les gens se révoltèrent contre Moïse.

Moïse et Aaron s’éloignèrent de l’assemblée pour aller à l’entrée de la tente d’assignation. Ils tombèrent sur leur visage; et Dieu leur apparut, il dit à Moïse de prendre la verge, de convoquer l’assemblée, de leur parler et de faire sortir de l’eau du rocher et d’abreuver tout le monde y compris les animaux. C’est ce que fit Moïse aux eaux de Meriba. 

Moïse envoya des messagers au roi d’Édom, pour lui raconter leurs périples d’Égypte jusqu’à aujourd’hui et l’aide apporté par Dieu. Il finit par lui dire qu’ils étaient à Kadès, à l’extrémité de leur territoire et qu’ils souhaitaient juste passer par son pays, qu’ils ne traverserons pas les champs, ni les vignes, ne boiraient pas leur eau, ils passeraient juste par la route royale. Édom refusa, malgré l’insistance des enfants d’Israël, il sortit à sa rencontre avec son peuple pour les empêcher de passer. Les enfants d’Israël se détournèrent et arrivèrent à la montagne de Hor. L’Éternel parla à Moïse et Aaron, ce dernier sera recueilli par son peuple et ne viendra pas dans le pays qu’il donne aux enfants d’Israël car ils ont été rebelles à son ordre, aux eaux de Meriba. Il demanda à ce qu’Aaron se déshabille et donne ses vêtements à Éléazar son fils, car Aaron mourrait ici sur la montagne de Hor. C’est ce qui se passa, Aaron mourut et Moïse et Éléazar descendirent de la montagne. L’assemblée pleura Aaron 30 jours. 

Chapitre 21 Conquête des Amoréens

 Le roi d’Arad, Cananéen, qui habitait le midi, apprit qu’Israël venait par le chemin d’Atharim. Il le combattit et emmena des prisonniers. Alors Israël demanda de l’aide à L’Éternel. L’Éternel entendit leur voix, et livra les Cananéens. Ils partirent de la montagne de Hor par le chemin de la mer Rouge, pour contourner le pays d’Édom. Le peuple s’impatienta en route, et critiquèrent Dieu et Moïse: Pourquoi les avoir libérer pour qu’ils vivent dans le désert sans eaux et nourritures. Dieu envoya contre le peuple des serpents brûlants; ils le mordirent et beaucoup mourut. Le peuple s’excusa auprès de Moïse de l’avoir critiqué lui et Dieu, et d’éloigner les serpents. Dieu dit à Moïse de se faire un serpent brûlant, de le placer sur une perche et ceux qui auront été mordu, le regarderont et conserveront la vie. 

Les enfants d’Israël partirent, et ils campèrent à Oboth. Ils partirent d’Oboth et ils campèrent à Ijjé Abarim, dans le désert qui est vis-à-vis de Moab, vers le soleil levant. De là ils partirent, et ils campèrent dans la vallée de Zéred. puis partirent, et campèrent de l’autre côté de l’Arnon, qui coule dans le désert en sortant du territoire des Amoréens; car l’Arnon est la frontière de Moab, entre Moab et les Amoréens. C’est pourquoi il est dit dans le livre des Guerres de l’Éternel: …Vaheb en Supha, et les torrents de l’Arnon, et le cours des torrents, qui s’étend du côté d’Ar et touche à la frontière de Moab. De là ils allèrent à Beer. Où Dieu leur donna de l’eau. Du désert ils allèrent à Matthana; de Matthana, à Nahaliel; de Nahaliel, à Bamoth; de Bamoth, à la vallée qui est dans le territoire de Moab, au sommet du Pisga, en regard du désert.

Israël envoya des messagers à Sihon, roi des Amoréens, pour lui demander la même chose qu’au roi Édom, qu’il passe par son pays sur la route royale, qu’ils ne prendront rien d’autre. Sihon refusa et vint à leur rencontre  à Jahats et le combattit. Israël le frappa du tranchant de l’épée et s’empara de son pays depuis l’Arnon jusqu’au Jabbok, jusqu’à la frontière des enfants d’Ammon; car la frontière des enfants d’Ammon était fortifiée. Israël prit toutes les villes, et s’établit dans toutes les villes des Amoréens, à Hesbon et dans toutes les villes de son ressort.

Il est sorti un feu de Hesbon, Une flamme de la ville de Sihon; Elle a dévoré Ar Moab, Les habitants des hauteurs de l’Arnon. Israël s’établit dans le pays des Amoréens. Moïse envoya reconnaître Jaezer; et ils prirent les villes de son ressort, et chassèrent les Amoréens qui y étaient. Ils changèrent ensuite de direction, et montèrent par le chemin de Basan.

Og, roi de Basan, sortit à leur rencontre, avec tout son peuple, pour les combattre à Édréi. Et Israël le battit, lui et ses fils, et tout son peuple, sans en laisser échapper un seul, et il s’empara de son pays.

Chapitre 22 Balak et Balaam

Les enfants d’Israël partirent, et ils campèrent dans les plaines de Moab, au delà du Jourdain, vis-à-vis de Jéricho. Balak, fils de Tsippor, vit tout ce qu’Israël avait fait aux Amoréens. Et Moab fut très effrayé en face d’un peuple aussi nombreux, il fut saisi de terreur en face des enfants d’Israël.  Balak, fils de Tsippor, était alors roi de Moab. Il envoya des messagers auprès de Balaam, fils de Beor, à Pethor sur le fleuve, dans le pays des fils de son peuple, afin de le prévenir et lui demander de l’aide. Les anciens de Moab et les anciens de Madian partirent, ayant avec eux des présents pour le devin. Ils arrivèrent auprès de Balaam, et lui rapportèrent les paroles de Balak. Balaam les invita a passer la nuit, avant de donner sa réponse. Dieu lui dit de ne pas attaquer le peuple d’Israël car il était béni. Balam le lendemain prévint les anciens de Moab qu’ils ne les aideraient pas à attaquer ce peuple car Dieu refusait. Balak envoya de nouveau chefs pour le convaincre de maudire ce peuple. Balam leur demanda de rester la nuit et il leur donnerait sa réponse dès que Dieu aurait donné la sienne. Dieu lui donna sa réponse dans la nuit, il lui dit d’y aller mais qu’il devra faire ce qu’il lui dira. Balaam se leva le matin sella son ânesse et partit avec les chefs de Moab, Dieu se mit en colère et se plaça sur le chemin, l’ânesse vit l’ange de Dieu qui se tenait sur le chemin, elle se détourna du chemin et alla dans les champs mais Balaam la frappa pour la ramener sur le chemin. L’ange se plaça dans un sentier entre les vignes où se trouvait de chaque côté un mur, l’ânesse le vit et se serra contre le mur, Balaam la frappa de nouveau. L’ange se mit dans un endroit impossible à détourner, et l’ânesse s’abattit sous Balaam qui la frappa. Dieu ouvrit la bouche de l’ânesse et lui demanda pourquoi il l’avait frappé trois fois. Balaam lui répondit que c’est parce qu’elle se moquait de lui et s’il l’avait une épée il l’aurait déjà tué, elle lui répondit qu’il l’a connaissait depuis des années, s’était t’elle déjà moqué de lui ? , il répondit non. Dieu ouvrit les yeux de Balaam et il vit l’ange et il s’inclina et se prosterna. L’ange lui demanda pourquoi il avait frappé son ânesse, elle l’avait vu et elle s’était détourné trois fois déjà, Balaam répondit qu’il ne savait pas que c’était lui, et qu’il ferait demi tour s’il désapprouvait. L’ange lui dit de retourner vers Balak et lui répéter les paroles qu’il lui dirait. Balak alla à la rencontre de Balaam et ils allèrent à Kirjath Hutsoth. Il sacrifia des boeufs et des brebis qu’il envoya à Balaam et aux chefs qui étaient avec lui. Il prit Balaam et le fit monter à Bamoth Baal d’où Balaam vit une partie du peuple. 

Chapitre23 Dieu parle à travers Balaam

Balaam demanda à Balak de lui bâtir sept autels, et de lui préparer ici sept taureaux et sept béliers. Balam laissa Balak près de son holocauste, et Dieu vint à sa rencontre, il lui dit de retourner voir Balak,  il parlerait à travers sa bouche. Il revint près de Balak et tous les chefs de Moab, il prononça son oracle. Balaam prononça son oracle, et dit: Balak m’a fait descendre d’Aram, Le roi de Moab m’a fait descendre des montagnes de l’Orient. -Viens, maudis-moi Jacob! Viens, sois irrité contre Israël! Comment maudirais-je celui que Dieu n’a point maudit? Comment serais-je irrité quand l’Éternel n’est point irrité? Je le vois du sommet des rochers, Je le contemple du haut des collines: C’est un peuple qui a sa demeure à part, Et qui ne fait point partie des nations. Qui peut compter la poussière de Jacob, Et dire le nombre du quart d’Israël? Que je meure de la mort des justes, Et que ma fin soit semblable à la leur!

Balak demanda à Balaam ce qu’il lui avait fait, il l’avait pris pour maudire son ennemi, mais il l’avait bénis! Balaam lui avoua que Dieu parlait à travers lui. Balak l’amena au cham de Tsophim, sur le sommet du Pisga, il bâtit sept autels et offrit un taureau et un bélier sur chaque autel. Balaam le laissa là près de son holocauste et partit à la rencontre de Dieu. Dieu lui mit des paroles dans sa bouche et il revient vers Balak, il lui dit qu’il ne voyait point d’iniquité en Jacob, d’injustice en Israël, il les avait aidé à sortir d’Égypte, il en fit leur éloge. Balak lui demanda de ne pas le maudire, mais de ne pas le bénir non plus. Balaam lui dit qu’il ferai tout ce que l’Éternel lui dit. 

Balak l’amena sur le sommet du Peor, pour que Dieu change d’avis et maudisse ce peuple. Il fit la même chose que les fois précédentes, les autels, et l’holocauste. 

Chapitre 24 Balaam prédit l’avenir

 Balaam vit que l’Éternel bénissait Israël, et il n’alla point comme les autres fois, à sa rencontre; il tourna son visage du côté du désert. Balaam leva les yeux, et vit Israël campé selon ses tribus. Alors l’esprit de Dieu fut sur lui. Balaam , bénit le peuple d’Israël, Balak se mit en colère contre lui, il était prêt à lui donner tout ce qu’il voulait pour maudire ce peuple, et Balaam refusait et au contraire le bénissait. Balaam annonça ce que ce peuple fera à son peuple dans le futur: Israël percera les flancs de Moab, abattra tous les enfants de Seth, se rendra maître d’Édom et de Séir ses ennemis. Amalek est la première des nations, mais sera un jour détruit. Les Kéniens leur demeure est solide et posé sur le roc. Le kénien sera chassé quand l’Assyrien l’emmènera captif. Des navires viendront de Kittim, ils humilieront l’Assyrien et l’Hébreu et lui aussi sera détruit. Balaam se leva, partit, et retourna chez lui. Balak s’en alla aussi de son côté.

Chapitre 25 Israël et Moab se rapprochent

Israël demeurait à Sittim; et le peuple commençait à fréquenter les filles de Moab. Elles invitèrent le peuple aux sacrifices de leurs dieux qui mangea, et se prosterna devant leurs dieux. Israël s’attacha à Baal Peor, alors Dieu se mit en colère contre eux. Dieu demanda à Moïse de pendre en face du soleil, tous les chefs du peuple. 

Moïse répéta aux juges d’Israël, de tuer ceux qui se sont attachés à Baal Peor. Un homme vint et amena sous les yeux de l’assemblée, une Madianite. Phinée fil d’Éléazar, se leva de l’assemblée, prit une lance dans sa main et suivit l’homme dans sa tente pour le transpercer lui et la femme par le bas ventre. Vingt-quatre mille enfants d’Israël moururent de la plaie. 

Dieu dit à Moïse qu’il voulait créer une alliance de paix avec Phinées car il avait détourné sa fureur, en faisant lui le travail que Dieu voulait, il n’a pas eut à consumer les enfants d’Israël. 

L’homme d’Israël, qui fut tué avec la Madianite, s’appelait Zimri, fils de Salu; il était chef d’une maison paternelle des Siméonites. La Madianite, s’appelait Cozbi, fille de Tsur, chef des peuplades issues d’une maison paternelle en Madian. Dieu demanda à Moïse de traiter les Madianites ennemis et de tous les tuer; car ils les avaient séduit par leurs ruses, dans l’affaire de Peor et de Cozbi, fille d’un chef de Madian. 

Chapitre 26 Recensement des enfants d’Israël

A la suite de cette plaie, l’Éternel demanda à Moïse et à Éléazar de faire le recensement des enfants d’Israël de plus de vingt ans, selon les maisons de leurs pères et en état de porter des armes. 
Le recensement se fit dans les plaines de Moab près du Jourdain vis à vis de Jéricho. 

Ruben, premier-né d’Israël. Fils de Ruben: Hénoc de qui descend la famille des Hénokites; Pallu, de qui descend la famille des Palluites;
Hetsron, de qui descend la famille des Hetsronites; Carmi, de qui descend la famille des Carmites. Ce sont là les familles des Rubénites: ceux dont on fit le dénombrement furent quarante-trois mille sept cent trente. –

Fils de Pallu: Éliab. Fils d’Éliab: Nemuel, Dathan et Abiram. C’est ce Dathan et cet Abiram, qui étaient de ceux que l’on convoquait à l’assemblée, et qui se soulevèrent contre Moïse et Aaron, dans l’assemblée de Koré, lors de leur révolte contre l’Éternel.  La terre ouvrit sa bouche, et les engloutit avec Koré, quand moururent ceux qui s’étaient assemblés, et que le feu consuma les deux cent cinquante hommes: ils servirent au peuple d’avertissement.

Les fils de Koré ne moururent pas. Fils de Siméon, selon leurs familles: de Nemuel descend la famille des Nemuélites; de Jamin, la famille des Jaminites; de Jakin, la famille des Jakinites; de Zérach, la famille des Zérachites; de Saül, la famille des Saülites. Ce sont là les familles des Siméonites; vingt-deux mille deux cents.

Fils de Gad, selon leurs familles: de Tsephon descend la famille des Tsephonites; de Haggi, la famille des Haggites; de Schuni, la famille des Schunites; d’Ozni, la famille des Oznites; d’Éri, la famille des Érites; d’Arod, la famille des Arodites; d’Areéli, la famille des Areélites.  Ce sont là les familles des fils de Gad, d’après leur dénombrement: quarante mille cinq cents.

Fils de Juda: Er et Onan; mais Er et Onan moururent au pays de Canaan. Voici les fils de Juda, selon leurs familles: de Schéla descend la famille des Schélanites; de Pérets, la famille des Péretsites; de Zérach, la famille des Zérachites. Les fils de Pérets furent: Hetsron, de qui descend la famille des Hetsronites; Hamul, de qui descend la famille des Hamulites. Ce sont là les familles de Juda, d’après leur dénombrement: soixante-seize mille cinq cents.

Fils d’Issacar, selon leurs familles: de Thola descend la famille des Tholaïtes; de Puva, la famille des Puvites; de Jaschub, la famille des Jaschubites; de Schimron, la famille des Schimronites. Ce sont là les familles d’Issacar, d’après leur dénombrement: soixante quatre mille trois cents.

Fils de Zabulon, selon leurs familles: de Séred descend la famille des Sardites; d’Élon, la famille des Élonites; de Jahleel, la famille des Jahleélites.  Ce sont là les familles des Zabulonites, d’après leur dénombrement: soixante mille cinq cents.

Fils de Joseph, selon leurs familles: Manassé et Éphraïm. Fils de Manassé: de Makir descend la famille des Makirites. -Makir engendra Galaad. De Galaad descend la famille des Galaadites. Voici les fils de Galaad: Jézer, de qui descend la famille des Jézerites; Hélek, la famille des Hélekites; Asriel, la famille des Asriélites; Sichem, la famille des Sichémites; Schemida, la famille des Schemidaïtes; Hépher, la famille des Héphrites. Tselophchad, fils de Hépher, n’eut point de fils, mais il eut des filles. Voici les noms des filles de Tselophchad: Machla, Noa, Hogla, Milca et Thirsta.  Ce sont là les familles de Manassé, d’après leur dénombrement: cinquante-deux mille sept cents.

Voici les fils d’Éphraïm, selon leurs familles: de Schutélach descend la famille des Schutalchites; de Béker, la famille des Bakrites; de Thachan, la famille des Thachanites. -Voici les fils de Schutélach: d’Éran est descendue la famille des Éranites. Ce sont là les familles des fils d’Éphraïm, d’après leur dénombrement: trente-deux mille cinq cents. Ce sont là les fils de Joseph, selon leurs familles.

Fils de Benjamin, selon leurs familles: de Béla descend la famille des Balites; d’Aschbel, la famille des Aschbélites; d’Achiram, la famille des Achiramites; de Schupham, la famille des Schuphamites; de Hupham, la famille des Huphamites. – Les fils de Béla furent: Ard et Naaman. D’Ard descend la famille des Ardites; de Naaman, la famille des Naamanites. Ce sont là les fils de Benjamin, selon leurs familles et d’après leur dénombrement; quarante-cinq mille six cents.

Voici les fils de Dan, selon leurs familles: de Schucham descend la famille des Schuchamites. Ce sont là les familles de Dan, selon leurs familles. Total pour les familles des Schuchamites, d’après leur dénombrement: soixante-quatre mille quatre cents.

Fils d’Aser, selon leurs familles: de Jimna descend la famille des Jimnites; de Jischvi, la famille des Jischvites; de Beria, la famille des Beriites.  Des fils de Beria descendent: de Héber, la famille des Hébrites; de Malkiel, la famille des Malkiélites. Le nom de la fille d’Aser était Sérach. Ce sont là les familles des fils d’Aser, d’après leur dénombrement: cinquante-trois mille quatre cents.

Fils de Nephthali, selon leurs familles: de Jahtseel descend la famille des Jahtseélites; de Guni, la famille des Gunites; de Jetser, la famille des Jitsrites; de Schillem, la famille des Schillémites. Ce sont là les familles de Nephthali, selon leurs familles et d’après leur dénombrement: quarante-cinq mille quatre cents.

Tels sont ceux des enfants d’Israël dont on fit le dénombrement: six cent un mille sept cent trente.

Dieu dit à Moïse de partager le pays entre eux, à ceux qui sont plus nombreux, il donnera une portion plus grande et ceux qui sont moins nombreux auront une portion plus petite, et le partage se fera par le sort, ils recevront en propriété selon les noms des tribus de leurs pères.  

Voici les Lévites dont on fit le dénombrement, selon leurs familles: de Guerschon descend la famille des Guerschonites; de Kehath, la famille des Kehathites; de Merari, la famille des Merarites.

Voici les familles de Lévi: la famille des Libnites, la famille des Hébronites, la famille des Machlites, la famille des Muschites, la famille des Korites. Kehath engendra Amram.

Le nom de la femme d’Amram était Jokébed, fille de Lévi, laquelle naquit à Lévi, en Égypte; elle enfanta à Amram: Aaron, Moïse, et Marie, leur soeur.

Aaron eut 4 enfants: Nadab et Abihu, Éléazar et Ithamar. Nadab et Abihu moururent, devant Dieu.

Tous les mâles au dessus de l’âge d’un mois, étaient au nombre de Vingt trois mille, ils n’ont pas fait parti du recensement des enfants d’Israël car ils n’eurent aucune possession. Parmi eux, il n’y avait aucun des enfants d’Israël dont Moïse et le sacrificateur Aaron avaient fait le dénombrement dans le désert de Sinaï. Car l’Éternel avait dit: ils mourront dans le désert, et il n’en restera pas un, excepté Caleb, fils de Jephunné, et Josué, fils de Nun.

Chapitre 27 Successeur de Moïse

Les filles de Tselophchad, fils de Hépher, fils de Galaad, fils de Makir, fils de Manassé, des familles de Manassé, fils de Joseph, et dont les noms étaient Machla, Noa, Hogla, Milca et Thirsta, se présentèrent devant Moïse, le sacrificateur Éléazar, les princes et toute l’assemblée à l’entrée de la tente d’assignation. Elles se plaignaient du fait que leur père était mort dans le désert, il n’avait point de fils, il ne faisait pas parti de l’assemblée de Koré qui s’était révolté contre Dieu, elles voulaient savoir pourquoi il avait été mis à l’écart de l’assemblée, est ce parce qu’il n’avait pas de fils? Moïse en parla à Dieu qui donna raison aux filles. Il ordonna de leur donner en héritage une possession aux frère de leur père et l’héritage de leur père passera par elles. Si un homme meurt sans laisser de fils, l’héritage passera à sa fille, s’il n’a pas de fille, l’héritage sera donné à ses frères, s’il n’a pas de frère, cela ira aux frères de son père, sinon au plus proche parent dans sa famille. 

LÉternel demanda à Moïse de monter sur la montage d’Abarim et d’observer le pays qu’il donne aux enfants d’Israël, il sera accueilli auprès de son peuple comme Aaron son frère. Il devait trouver son successeur pour que son peuple ne soit pas comme des brebis sans leur berger. Il lui conseilla de Prendre Josué, fils de Nun, il posera sa main sur lui et il le placera devant le sacrificateur Éléazar et toute l’assemblée et Moïse lui donnera des ordres. 

Chapitre 28 La Pâque

L’Éternel demanda à Moïse que les enfants d’Israël lui présentent le jour du sabbat, deux agneaux d’un an sans défaut , un agneau le matin, un agneau entre les deux soirs et comme offrande un dixième d’épha de fleur de farine pétrie dans un quart de hin d’huile d’olives concassées. En début de mois, ils offriront en holocauste deux jeunes taureaux, un bélier, et sept d’agneau d’un an sans défaut. Comme offrande pour chaque taureau, trois dixièmes de fleur de farine pétrie à l’huile; comme offrande pour le bélier, deux dixièmes de fleur de farine pétrie à l’huile; comme offrande pour chaque agneau, un dixième de fleur de farine pétrie à l’huile. Les libations seront d’un demi-hin de vin pour un taureau, d’un tiers de hin pour un bélier, et d’un quart de hin pour un agneau. 

Le premier mois, le quatorzième jour du mois, ce sera la Pâque. Le quinzième jour de ce mois sera un jour de fête. On mangera pendant sept jours des pains sans levain. Le premier jour, il y aura une sainte convocation: personne ne devra travailler.

Chapitre 29 Organisation de la Pâque

Le premier jour du septième mois, ce sera une sainte convocation qui commencera au son des trompettes, et personne ne travaillera. Ils offriront en holocauste un jeune taureau, un bélier et sept agneaux d’un an sans défaut, accompagné d’une offrande de fleur de farine pétrie à l’huile, trois dixièmes pour le taureau, deux dixièmes pour le bélier, et un dixième pour chacun des sept agneaux. Ils offriront un bouc en sacrifice d’expiation, afin de faire pour eux l’expiation.

Le dixième jour de ce septième mois, ils auront une sainte convocation, et ils humilieront leurs âmes: ils ne travailleront pas. Ils offriront l’holocauste et y joindront l’offrande, ils offriront un bouc en sacrifice d’expiation.

Le quinzième jour du septième mois, ils auront une sainte convocation: ne travailleront pas. Ils feront la fête en l’honneur de Dieu pendant sept jours. Ils offriront en holocauste un sacrifice consumé par le feu: treize jeunes taureaux, et chaque jours avec les taureaux: deux béliers, et quatorze agneaux d’un an sans défaut. Ils y joindront l’offrande de fleur de farine pétrie à l’huile, trois dixièmes pour chacun des treize taureaux, deux dixièmes pour chacun des deux béliers, et un dixième pour chacun des quatorze agneaux. Le second jour, ils offriront douze jeunes taureaux sans défaut, avec l’offrande et les libations pour les taureaux, selon leur nombre. Le troisième jour, ils offriront onze taureaux, d’un an sans défaut, avec l’offrande et les libations pour les taureaux, selon leur nombre. Le quatrième jour, ils offriront dix taureaux d’un an sans défaut, avec l’offrande et les libations pour les taureaux,selon leur nombre. Le cinquième jour, ils offriront neuf taureaux, d’un an sans défaut, avec l’offrande et les libations pour les taureaux selon leur nombre, d’après les règles établies. Le sixième jour, ils offriront huit taureaux d’un an sans défaut, avec l’offrande et les libations pour les taureaux selon leur nombre, d’après les règles établies. Le septième jour, ils offriront sept taureaux d’un an sans défaut, avec l’offrande et les libations pour les taureaux, les béliers et les agneaux, selon leur nombre. . – Le huitième jour, ils auront une assemblée solennelle: ils ne travailleront pas. Ils offriront en holocauste un taureau avec l’offrande et les libations pour le taureau, le bélier et les agneaux, selon leur nombre. Chaque jour du premier au huitième, ils offriront un bouc en sacrifice d’expiation, outre l’holocauste perpétuel, l’offrande et la libation.

Chapitre 30 Lois des femmes avec leurs pères ou maris

Moïse donna aux chefs des tribus des enfants d’Israël les lois suivantes :

  • Lorsqu’un homme fera un voeu à l’Éternel, ou un serment pour se lier par un engagement, il ne violera point sa parole, il fera ce qu’il aura promis.
  • Lorsqu’une jeune femme vivant toujours chez son père, fait un voeu à l’Éternel, qu’elle se liera par une promesse, et que son père en aura connaissance, si son père garde le silence pour elle, son voeu sera validé; mais si son père le désapprouve, le voeu n’aura aucune valeur, Dieu lui pardonnera, car son père ne l’aura pas accepté.
  • Lorsqu’elle sera mariée, C’est le mari qui pourra approuver ou désapprouver  le voeu lorsqu’il en aura connaissance. Si son mari garde le silence le voeu sera valable. s’il le désapprouve, il annulera le voeu et l’Éternel lui pardonnera. Son mari peut ratifier et annuler tout voeu, tout serment par lequel elle s’engage à mortifier sa personne.
  • Le voeu d’une femme veuve ou répudiée, l’engagement quelconque par lequel elle se sera liée, sera valable pour elle.

Telles sont les lois que l’Éternel prescrivit à Moïse, entre un mari et sa femme ou entre un père et sa fille.

Chapitre 31 Combat contre les Madians

L’Éternel ordonna à Moïse de venger les enfants d’Israël des Madianites, il sera ensuite recueilli auprès de son peuple. Moïse commanda au peuple que 1000 hommes par tribu s’équipent d’arme et s’attaquent aux madian pour venger Dieu. Comme il y avait 12 princes, il y eut 12 000 hommes. 
Le fils du sacrificateur Éléazar , Phinées portait les instruments sacrés et les trompettes retentissantes. 

Les 12 000 hommes tuèrent tous les mâles, les rois de Madian et les autres “Évi, Rékem, Tsur, Hur, et Réa ainsi que Balaam fils de Beor. Ils firent prisonnières les femmes Madianites avec leurs petits enfants et pillèrent tout leur bétail, tout leurs troupeaux et toutes leurs richesses. Ils incendièrent toutes les villes qu’ils habitaient, ils prirent toutes les dépouilles, le butin, les personnes et bestiaux, ils ramenèrent tout à Moïse, au sacrificateur Éléazar et à l’assemblée qui campaient dans les plaines de Moab près du Jourdain, vis à vis de Jéricho. Moïse se mit en colère de voir qu’ils avaient laissé en vie toutes les femmes, alors que c’était elles qui avaient entrainé les mâles à se détourner de Dieu. Il ordonna de tuer tous les garçon parmi les enfants, et toutes les femmes qui avaient couché avec un homme, mais de garder les vierges pour eux. Comme certains avaient touché un mort, ils durent camper hors du camp pendant sept jours, se purifier le troisième et septième jour, eux et leurs prisonniers, puis ils pourront revenir au camp. 

Le sacrificateur Éléazar commanda aux soldats l’or, l’argent, l’airain, le fer, l’étain et le plomb, tout objet qui peut aller au feu, passeront au feu pour le rendre pur, mais c’est l’eau de purification qui purifiera tout ce qui ne peut aller au feu. 

Dieu demanda à Moïse et Éléazar de compter le butin, les personnes et bestiaux prit et de partager le butin entre les combattants et l’assemblée, en prélevant une portion des soldats pour Dieu qui le donnera à Éléazar, 1 sur 500 ans parmi le bétail, ou des personnes. Sur la moitié qui revient à l’assemblée sera pris 1 sur 50 de bétail ou personnes qui sera donné aux Lévites qui gardent le tabernacle. 

Le butin, reste du pillage de ceux qui avaient fait partie de l’armée, était de six cent soixante-quinze mille brebis, soixante-douze mille boeufs, soixante et un mille ânes, et trente-deux mille personnes ou femmes qui n’avaient point connu la couche d’un homme. –  La moitié, formant la part de ceux qui étaient allés à l’armée, fut de trois cent trente-sept mille cinq cents brebis, dont six cent soixante-quinze pour Éléazar; trente-six mille boeufs, dont soixante-douze pour Éléazar; trente mille cinq cents ânes, dont soixante et pour Éléazar; et seize mille personnes, dont trente-deux pour Éléazar. 

Les commandants et chefs des milliers et de centaines de l’armée s’approchèrent de Moïse, pour lui dire qu’ils apportaient une offrande : objets d’or, bijoux pour l’expiation. Tout l’or pesait seize mille sept cent cinquante sicles, les hommes de l’armée gardèrent leur part du butin. Moïse et Éléazar gardèrent l’or dans la tente d’assignation comme souvenir de l’assemblée.

Chapitre 32 Partage des pays

Les fils de Ruben et les fils de Gad avaient un énorme troupeau, ils demandèrent à Moïse, au Sacrificateur Éléazar et aux princes de l’assemblée s’ils pouvaient avoir le pays de Jaezer et le pays de Galaad, s’ils avaient trouvé grâce à leurs yeux, Moïse devait accordée à ses serviteurs et ne pas leur faire passer le Jourdain. 
Moïse leur demanda si leurs frères iraient à la guerre et eux resteraient t’ils ici? s’ils décourageraient les enfants d’Israël de passer dans le pays que l’Éternel leur donne? Il expliqua que c’est ce qu’avaient fait leurs pères Kadès Barnéa  pour examiner le pays, ils montèrent jusqu’à Eschcol et après avoir vu le pays ils découragèrent les enfants d’Israël d’y aller; L’Éternel se mit en colère et ces enfants ne verront pas le pays qu’il voulait leur donner, excepté Caleb, fils de Jephunné, le Kenizien, Josué fils de Nun; Dieu les fit errer dans le désert 40 ans jusqu’à l’anéantissement de toute cette génération qui avait mis Dieu en colère; Et eux comptaient prendre la place de leur père et risquer la colère de Dieu et de laisser Israël au désert. 
Ils proposèrent d’accompagner les enfants d’Israël dans leur pays, et qu’ils ne retourneraient pas dans leurs maisons avant que tous aient pris possession de leur héritage. Moïse accepta, à condition qu’ils tiennent parole sinon la colère de Dieu s’abattra sur eux. Les fils de Gad et Ruben dirent que leur petits enfants, leurs femmes et les troupeaux resteront dans les villes de Galaad, et eux partiront combattre pour la guerre pour Dieu. 

Moïse donna aux fils de Gad et aux fils de Ruben, et à la moitié de la tribu de Manassé, fils de Joseph, le royaume de Sihon, roi des Amoréens, et le royaume d’Og, roi de Basan, le pays avec ses villes, avec les territoires des villes du pays tout alentour.

Les fils de Gad bâtirent Dibon, Atharoth, Aroër, Athroth Schophan, Jaezer, Jogbeha, Beth Nimra et Beth Haran, villes fortes, et ils firent des parcs pour les troupeaux.

Les fils de Ruben bâtirent Hesbon, Élealé et Kirjathaïm, Nebo et Baal Meon, dont les noms furent changés, et Sibma, et ils donnèrent des noms aux villes qu’ils bâtirent.

Les fils de Makir, fils de Manassé, marchèrent contre Galaad, et s’en emparèrent; ils chassèrent les Amoréens qui y étaient.

Moïse donna Galaad à Makir, fils de Manassé, qui s’y établit. Jaïr, fils de Manassé, prit les bourgs et les appela Jaïr. Nobach prit Kenath avec les villes et l’appela Nobach, d’après son nom.

Chapitre 33 Les étapes du voyages dans le désert

Moïse et Aaron conduisirent les enfants d’Israël, dès la sortie d’Égypte, selon leur corps d’armée. Moïse écrivit leurs marches : Ils partirent de Ramsès le premier mois, le quinzième jour du premier mois. Le lendemain de la Pâque, les enfants d’Israël sortirent la main levée, à la vue de tous les Égyptiens. Les Égyptiens enterraient ceux que l’Éternel avait frappés parmi eux, tous les premiers-nés. Les enfants d’Israël partirent de Ramsès, et campèrent à Succoth. Puis ils partirent et campèrent à Étham, qui est à l’extrémité du désert. Ils allèrent ensuite vers Pi Hahiroth, vis-à-vis de Baal Tsephon, et campèrent devant Migdol. Ils partirent de devant Pi Hahiroth, et passèrent au milieu de la mer dans la direction du désert; ils firent trois journées de marche dans le désert d’Étham, et campèrent à Mara. De Mara, ils marchèrent vers Élim; il y avait à Élim douze sources d’eau et soixante-dix palmiers: ce fut là qu’ils campèrent. D’Élim, ils campèrent près de la mer Rouge. De la mer Rouge, ils campèrent dans le désert de Sin. Ils partirent du désert de Sin, et campèrent à Dophka. Ils partirent de Dophka, et campèrent à Alusch. Ils partirent d’Alusch, et campèrent à Rephidim, où le peuple ne trouva point d’eau à boire. Ils partirent de Rephidim, et campèrent dans le désert de Sinaï. Ils partirent de désert du Sinaï, et campèrent à Kibroth Hattaava. Ils partirent de Kibroth Hattaava, et campèrent à Hatséroth. Ils partirent de Hatséroth, et campèrent à Rithma. Ils partirent de Rithma, et campèrent à Rimmon Pérets. Ils partirent de Rimmon Pérets, et campèrent à Libna. Ils partirent de Libna, et campèrent à Rissa. Ils partirent de Rissa, et campèrent à Kehélatha. Ils partirent de Kehélatha, et campèrent à la montagne de Schapher. Ils partirent de la montagne de Schapher, et campèrent à Harada. Ils partirent de Harada, et campèrent à Makhéloth. Ils partirent de Makhéloth, et campèrent à Tahath. Ils partirent de Tahath, et campèrent à Tarach. Ils partirent de Tarach, et campèrent à Mithka. Ils partirent de Mithka, et campèrent à Haschmona. Ils partirent de Haschmona, et campèrent à Moséroth. Ils partirent de Moséroth, et campèrent à Bené Jaakan. Ils partirent de Bené Jaakan, et campèrent à Hor Guidgad. Ils partirent de Hor Guidgad, et campèrent à Jothbatha. Ils partirent de Jothbatha, et campèrent à Abrona. Ils partirent d’Abrona, et campèrent à Etsjon Guéber. Ils partirent d’Etsjon Guéber, et campèrent dans le désert de Tsin: c’est Kadès.  Ils partirent de Kadès, et campèrent à la montagne de Hor, à l’extrémité du pays d’Édom. 

Le sacrificateur Aaron monta sur la montagne de Hor, suivant l’ordre de l’Éternel; et il y mourut, la quarantième année après la sortie des enfants d’Israël du pays d’Égypte, le cinquième mois, le premier jour du mois. Aaron était âgé de cent vingt-trois ans lorsqu’il mourut sur la montagne de Hor. 

Le roi d’Arad, Cananéen, qui habitait le midi du pays de Canaan, apprit l’arrivée des enfants d’Israël. Ils partirent de la montagne de Hor, et campèrent à Tsalmona. Ils partirent de Tsalmona, et campèrent à Punon. Ils partirent de Punon, et campèrent à Oboth. Ils partirent d’Oboth, et campèrent à Ijjé Abarim, sur la frontière de Moab. Ils partirent d’Ijjé Abarim, et campèrent à Dibon Gad. Ils partirent de Dibon Gad, et campèrent à Almon Diblathaïm. Ils partirent d’Almon Diblathaïm, et campèrent aux montagnes d’Abarim, devant Nebo. Ils partirent des montagnes d’Abarim, et campèrent dans les plaines de Moab, près du Jourdain, vis-à-vis de Jéricho. Ils campèrent près du Jourdain, depuis Beth Jeschimoth jusqu’à Abel Sittim, dans les plaines de Moab.

L’Éternel parla à Moïse dans les plaines de Moab, près du Jourdain, vis-à-vis de Jéricho. Il lui demanda de chasser tous les habitants du pays de Canaan, de détruire leur idoles de pierre, leurs images de fontes, leurs hauts lieux. Il souhaitait que les enfants d’Israël prennent possession du pays, qu’ils le partagent par le sort, selon leurs familles. Les familles les plus grandes auront une portion plus grande, ceux qui sont plus petites, auront une portion plus petite. Ils ne devaient épargner aucun habitants du pays, s’ils en laissaient vivre, leurs ennemis seraient comme des épines dans leurs yeux et des aiguillons à leurs côtés et Dieu les puniraient. 

Chapitre 34 Les limites du pays de Canaan

L’Éternel donna les limites du pays de Canaan à Moïse qui le transmit aux enfants d’Israël, qu’ils devront partager aux neuf tribus et à la demi-tribu:

  •  Le côté du midi commencera au désert de Tsin près d’Édom. Ainsi, votre limite méridionale partira de l’extrémité de la mer Salée, vers l’orient; elle tournera au sud de la montée d’Akrabbim, passera par Tsin, et s’étendra jusqu’au midi de Kadès Barnéa; elle continuera par Hatsar Addar, et passera vers Atsmon; depuis Atsmon, elle tournera jusqu’au torrent d’Égypte, pour aboutir à la mer. Votre limite occidentale sera la grande mer.
  • Voici quelle sera votre limite septentrionale: à partir de la grande mer, vous la tracerez jusqu’à la montagne de Hor; depuis la montagne de Hor, vous la ferez passer par Hamath, et arriver à Tsedad; elle continuera par Ziphron, pour aboutir à Hatsar Énan.
  • Vous tracerez votre limite orientale de Hatsar Énan à Schepham; elle descendra de Schepham vers Ribla, à l’orient d’Aïn; elle descendra, et s’étendra le long de la mer de Kinnéreth, à l’orient; elle descendra encore vers le Jourdain, pour aboutir à la mer Salée. 

La tribu des fils de Ruben et la tribu des fils de Gad ont pris leur héritage, selon les maisons de leurs pères; la demi-tribu de Manassé a aussi pris son héritage en deçà du Jourdain, vis-à-vis de Jéricho.

L’Éternel donna à Moïse les noms des hommes qui feront le partage du pays: Le sacrificateur Éléazar, Josué fils de Nun et un prince de chaque tribu.

  • Pour la tribu de Juda: Caleb, fils de Jephunné;
  • Pour la tribu des fils de Siméon: Samuel, fils d’Ammihud;
  • Pour la tribu de Benjamin: Élidad, fils de Kislon;
  • Pour la tribu des fils de Dan: le prince Buki, fils de Jogli;
  • Pour les fils de Joseph,
  • Pour la tribu des fils de Manassé: le prince Hanniel, fils d’Éphod; 
  • Pour la tribu des fils d’Éphraïm: le prince Kemuel, fils de Schiphtan;
  • Pour la tribu des fils de Zabulon: le prince Élitsaphan, fils de Parnac;
  • Pour la tribu des fils d’Issacar: le prince Paltiel, fils d’Azzan;
  • Pour la tribu des fils d’Aser: le prince Ahihud, fils de Schelomi;
  • Pour la tribu des fils de Nephthali: le prince Pedahel, fils d’Ammihud.

Chapitre 35 Un meurtrier 

(Le vengeur du sang il semblerait que se soit un juge et la ville refuge serait une prison…)

L’Éternel ordonna à Moïse, dans les plaines de Moab, près du Jourdain, vis-à-vis de Jéricho, d’accorder aux Lévites des villes où ils puissent habiter et des banlieues pour leur bétail, leur biens et leurs animaux. Les banlieues des villes données aux Lévites auront à partir du mur, deux mille coudées tout autour. Parmi les villes données aux Lévites, il y aura six villes de refuge où pourra s’enfuir le meurtrier, et quarante-deux autres villes. Total des villes données aux Lévites: 48 avec leurs banlieues. 

L’Éternel dit à Moïse qui transmit aux enfants d’Israël qu’au Pays de Canaan, ils devront établir des villes et des villes refuges où pourra s’enfuir le meurtrier qui aura tué quelqu’un involontairement. Ces villes serviront de refuge afin que le meurtrier ne soit point mis à mort avant d’avoir comparu devant l’assemblée pour être jugé.

Des villes données, six seront pour vous des villes de refuge, trois villes seront données au delà du Jourdain, trois villes seront dans le pays de Canaan. 

  • Si un homme frappe son prochain avec un instrument de fer, et que la mort en soit la suite, c’est un meurtrier: le meurtrier sera puni de mort. 
  • S’il le frappe, tenant à la main une pierre qui puisse causer la mort, et que la mort en soit la suite, c’est un meurtrier: le meurtrier sera puni de mort.
  • S’il le frappe, tenant à la main un instrument de bois qui puisse causer la mort, et que la mort en soit la suite, c’est un meurtrier: le meurtrier sera puni de mort. Le vengeur du sang fera mourir le meurtrier; quand il le rencontrera, il le tuera.
  • Si un homme pousse son prochain par un mouvement de haine, ou s’il jette quelque chose sur lui avec préméditation, et que la mort en soit la suite, ou s’il le frappe de sa main par inimitié, et que la mort en soit la suite, celui qui a frappé sera puni de mort, c’est un meurtrier: le vengeur du sang tuera le meurtrier, quand il le rencontrera.
  • Mais si un homme pousse son prochain subitement et non par inimitié, ou s’il jette quelque chose sur lui sans préméditation, ou s’il fait tomber sur lui par mégarde une pierre qui puisse causer la mort, et que la mort en soit la suite, sans qu’il ait de la haine contre lui et qu’il lui cherche du mal.

Voici les lois d’après lesquelles l’assemblée jugera entre celui qui a frappé et le vengeur du sang. L’assemblée délivrera le meurtrier et le mettra dans la ville de refuge où il s’était enfui, il y restera jusqu’à la mort du souverain sacrificateur, ensuite il pourra retourner dans sa propriété. Si le meurtrier sort du territoire et si le vengeur du sang le rencontre et le tue, il ne sera pas coupable de meurtre.

Les ordonnances de droit: 

Si un homme tue quelqu’un, on ôtera la vie au meurtrier, sur la déposition de témoins. Un seul témoin ne suffira pas pour faire condamner une personne à mort.  Aucune rançon ne sera accepté pour la vie d’un meurtrier qui sera puni de mort.

Chapitre 36 L’héritage des filles et leur mariage forcé à la famille. 

 Les chefs de la famille de Galaad, fils de Makir, fils de Manassé, d’entre les familles des fils de Joseph, s’approchèrent et parlèrent devant Moïse et devant les princes, chefs de famille des enfants d’Israël. Ils venaient se plaindre que Dieu avait donné l’héritage de Tselophchad leur frère à ses filles. Si elles se mariaient à l’un des fils d’une autre tribu, des enfants d’Israël, leur héritage sera retiré de l’héritage de leur père et ajouté à celui de la tribu à laquelle elles appartiendront. 

Moïse en parla à Dieu qui donna raison à  La tribu des fils de Joseph et ordonna au sujet des filles de Tselophchad de se marier avec qui elles veulent du moment que c’est dans la tribu de leurs pères. L’héritage des enfants d’Israël ne passera jamais d’une tribu à une autre et les enfants s’attacheront chacun à l’héritage de la tribu de ses pères. Toute fille, possédant un héritage dans les tribus, se mariera à quelqu’un de la tribu de son père. 

Machla, Thirtsa, Hogla, Milca et Noa, filles de Tselophchad, se marièrent aux fils de leurs oncles; elles se marièrent dans les familles des fils de Manassé, fils de Joseph, et leur héritage resta dans la tribu de la famille de leur père.

 

1 thought on “NOMBRES”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s